Centrale du Bugey : le réacteur 4 en état de fonctionnement selon l'ASN

Après le troisième réexamen de sûreté du réacteur n°4, l'agence de sûreté nucléaire (ASN) "n'a pas d'objection à la poursuite (de son) fonctionnement". L'ASN émet toutefois des prescriptions supplémentaires visant à renforcer le niveau de sûreté de ces installations. En 2012, le réacteur n°2 avait déjà été contrôlé par les équipes de l'ASN.
Le code de l'environnement impose à l'exploitant d'un réacteur nucléaire de réaliser tous les dix ans un réexamen de la sûreté de son installation. Réalisé par l'ASN, c'est elle qui prend ensuite position sur la poursuite ou non du fonctionnement de l'installation. Ce contrôle comprend deux aspects, à savoir l'examen de conformité, pour vérifier que l'installation respecte bien les normes en vigueur et la réévaluation de sûreté, permettant d'améliorer le niveau de sûreté en prenant en compte "l'évolution des connaissances, ainsi que le retour d'expérience national et international", explique le communiqué de l'ASN.
Ce contrôle a peu de chance de rassurer les militants anti-nucléaire qui se sont rassemblés samedi matin devant la centrale du Bugey afin de demander sa fermeture.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.