Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Lyon : la CGT demande “l’arrêt des licenciements” à la SITL

Le syndicat dénonce également "le non respect de l'engagement à la formation-reconversion" et la diminution de la fabrication de lave-linge. Pour rappel, la Société d'Innovation et de technologie située dans le 7e arrondissement de Lyon, appartenait au groupe Fagor Brandt avant d'être vendue le 1er avril 2011 à Pierre Millet qui souhaitait faire du lieu un espace dédié à la production de transports écologiques, tout en conservant une partie réservée à la fabrication de lave-linge. Aujourd'hui, la CGT met en avant un emploi "petit à petit détruit par un plan de licenciements déguisé". Le syndicat demande "l'arrêt des licenciements, en particulier celui dont un salarié est actuellement menacé et le respect des contrats de travail (entre autres de la qualification obtenue par chacun)". De plus, toujours selon le syndicat, "seuls 53 salariés (sur 85) ont bénéficié d'une formation pour acquérir un nouveau métier, d'une durée moyenne d'un mois". Enfin, la CGT reproche à Fagor de ne pas avoir respecté son engagement concernant la production des lave-linge puisqu'il aurait diminué de 17% les volumes. "La CGT demande à la SITL et à Fagor de laisser à Lyon les volumes de production de lave-linge permettant le maintien de l'emploi, au moins tant que les nouveaux produits n'ont pas pris la relève".


Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.