Maltraitances à l'école de Brindas : la rentrée repoussée

Maltraitances à l'école de Brindas : la rentrée repoussée
Photo d'illustration - DR

Le fait divers avait secoué la commune de l'Ouest lyonnais.

Et l'enquête pour maltraitance a encore des répercussions sur Notre-Dame-de-la-Sainte-Espérance de Brindas. La directrice, au centre des accusations, a décidé de repousser la rentrée de son établissement. Du 3 septembre au 12 puis finalement au 19, les élèves ont droit à du rab de vacances.
Mise en examen depuis juin dernier, Elise Humbert est soupçonnée d'avoir violenté des élèves mais également de les avoir privés de soins et de nourriture. Soutenue par une partie des parents, elle avait annoncé que son école rouvrirait à la rentrée 2013. Ce sera finalement le cas lorsque ses ennuis judiciaires seront terminés.

5 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
AR le 27/06/2016 à 13:08

Je l'ai eu comme institutrice à l'âge de 7 ans en 1983 à l'école La Péraudière. Les traitements violents que j'en ai reçus, qui laissent des séquelles jusqu'à ce jour, s'apparentent, à mes yeux du moins, ni plus ni moins qu'à de la torture. On n'oublie jamais.

Signaler Répondre

avatar
Chartou le 04/06/2014 à 20:12

E. Humbert n'est pas une sainte, on devrait lui interdire d'être en contact avec les enfants et cet établissement devrait être définitivement fermé.

Les enfants vivent dans des conditions totalement dépourvues d'hygiène et de propreté et subissent effectivement des insultes et des privations.

Les méthodes d'éducation ne sont pas en adéquation avec ses grands principes avancés pour encourager les inscriptions et les élèves présents ne sont pas forcément des cas sociaux !

Ce sont les enfants qui se substituent à un personnel d'entretien en échanges d'aliments améliorés.

Les méthodes pratiquées ne peuvent inspirer qu'un profond dégoût et une grande révolte !

J'ai honte d'avoir inscrit mon fils dans cet établissement pendant quelques temps et je comprends qu'il m'en veuille encore après plusieurs années.

Signaler Répondre

avatar
Anti Notre Dame le 17/10/2013 à 08:43

Ce que personne ne dit mais que je sais parce que j'habite près de cette école Notre Dame, c'est que Mlle Humbert possède 2 chiens féroces genre malinois qui s'échappent constamment et sévissent à Brindas et dans les communes voisines où ils ont attaqué et tué des chats, des poules, des moutons ! Ils ont encore été aperçus pas plus tard qu'hier soir vers 19h, errant dans les rues de Craponne, à côté de Brindas.
Plusieurs plaintes ont déjà été déposées auprès de la gendarmerie de Francheville, une pétition a circulé puis a été remise au Procureur de la République...

Alors bravo à cette femme pour les 2 "armes formidables" dont elle dispose (car c'est ce que sont ses chiens) et longue vie à son école, recommençons vite à lui confier des enfants en difficulté ?
A méditer.

Signaler Répondre

avatar
QUAERI le 13/09/2013 à 10:18

Merci de tout coeur!

Signaler Répondre

avatar
Soutien ! le 12/09/2013 à 10:36

Mlle Humbert fait un travail formidable pour ces enfants souvent en grande difficultés, et réellement défavorisés par la vie, issus de familles éclatées souvent.
Bravo à elle. Et longue vie à son école.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.