4 décès en une semaine à l’EHPAD de Bessenay

4 décès en une semaine à l’EHPAD de Bessenay
Photo d'illustration - Lyonmag.com

L’Agence Régionale de Santé Rhône-Alpes est revenue ce jeudi sur la décision de fermer en urgence l’EHPAD "Calme de l'étang", situé à Bessenay dans le Rhône.

Selon l’ARS, de nombreux dysfonctionnements grave sont survenus ces derniers mois, notamment à cause du manque de qualification du personnel et du recours à de nombreux CDD et intérimaires. L’ARS a été alertée par une aide-soignante, inquiète après avoir constaté 5 décès depuis le mois d’août, dont 4 début septembre, et tous liés à des détresses respiratoires majeures. Aujourd’hui, Laure Montagnon a été nommée administratrice provisoire. Lors d’une conférence de presse, cette dernier a indiqué s'efforcer de "mettre en adéquation la pathologie des résidents et les futurs sites d'accueil" . Les 64 résidents devront être transférés d’ici le 2 octobre alors que 70 places sont disponibles dans la région. De son côté, le groupe Domus Vi, le gestionnaire du site mis en cause par l’ARS, a publié un communiqué estimant que "certaines des observations et critiques sont fondées", mais que cette décision de fermeture a été prise trop rapidement.

4 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Gédéon le 29/09/2013 à 11:35

Bonjour,

Il y a vraiment matière à comparer le Pays France à son Paquebot et le secteur des Maisons de Retraites n'y échappe malheureusement pas.
Je connais un EHPAD où les Personnes Agées sont considérés comme des objets et non comme des Sujets.
Alignés dès 7 h00 le matin en rang d'oignon dans le couloir, certains de ces Résidents y passeront une partie de leur journée.
Dans cet établissement qui relève de la Fonction Publique Hospitalière, il n'y a pas de Projet d'Etablissement, pas de Projet d'Animation, pas de Projet de Soins, pas de Projet Individuel Personnalisé...........
La plupart du personnel habite à proximité de l'EHPAD et leur ancienneté au sein de la structure se compte en décennies, tout le monde se connait, tout le monde se débine, tout le monde se dénigre, l'ambiance délétère se répercutant sur le moral des Résidents.
Cet EHPAD fonctionne en mode routine et toutes perspectives de changement sont ressenties par les agents comme une agression, comme un jugement.
Beaucoup de Résidents souhaitent partir mais ils ne le peuvent malheureusement pas et certains ont même peur des représailles.
Ce petit mot pour dire qu'il ne faut pas hésiter à dénoncer ces établissements qui ne respectent pas nos aînés dans leur fin de vie

Signaler Répondre

avatar
Le gaulois le 20/09/2013 à 14:07

J aurai du mettre ma bêle mere ds cet établissement au mois de juillet

Signaler Répondre

avatar
rico le 19/09/2013 à 23:59

Je confirme le personnel n'état pas à la hauteur.
Beaucoup ne parlais pas simplement le Francais (le comble dans une maison ou les clents sont des anciens qui ont besoin d'etre compris et écouter.

Signaler Répondre

avatar
Il le 19/09/2013 à 23:01

Il est difficile de porter de jugements sur des faits relatés par les journaux sans en avoir les éléments d'analyse .
Dans les maisons de retraite les décès sont fréquents et ne respectent pas une chronologie définie , exactement comme ailleurs . On peut avoir plusieurs décès en trois jours et ne plus en avoir pendant trois mois, il n'y a pas de règle prédéfinie , tout le personnel hospitalier dira ce que je viens de dire .
Il y a cependant un phénomène récurrent, et j'ai pu l'observer ailleurs, c'est que le manque de formation et une mauvaise gestion du personnel peut provoquer des décès '' évitables '' .
Les cas de détresse respiratoire sont connus, ressencés , documentés

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.