Les urgentistes lyonnais tirent la sonnette d'alarme

Face à l'engorgement des urgences et la détérioration de leurs conditions de travail, le syndicat Samu-Urgences de France appelle les médecins à ne plus s'occuper de la gestion des lits ce mardi.
Cela veut dire que lorsqu'il n'y a pas de solution simple pour hospitaliser un malade arrivé aux urgences, ils ne chercheront plus de lit d'aval.
Objectif : pousser les directions des hôpitaux à s'engager dans une politique globale d'organisation et de gestion des lits. Un mouvement qui sera suivi dans les hôpitaux lyonnais et en particulier à Édouard Herriot.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.