Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Rémi Garde - LyonMag

L’OL peut toujours espérer l’Europe

Rémi Garde - LyonMag

Vainqueur à Bastia (3-1), dimanche, l'OL est désormais 10e et peut toujours espérer conserver son statut de club européen au terme de la saison.

Dans une Ligue 1 où le ventre mou débute à la 4e place pour se terminer au 17e rang dont l'occupant, Montpellier possède une bonne marge sur le premier relégable (5 unités), tout est encore possible alors qu'il reste deux journées pour arriver à mi-parcours.
Car plus que la position au classement, c'est l'écart de six points qui sépare l'Olympique Lyonnais de Nantes qui est à souligner.
Car les Nantais, actuels 4es, restent menacés de perdre trois unités pour avoir fait jouer un joueur suspendu lors de la première journée contre Bastia, une rencontre qu'ils avaient gagné.
Ainsi, Marseille et Bordeaux passeraient devant et ils n'ont que quatre points d'avance sur l'OL.
Hormis le podium, qui est déjà loin (le 3e, Lille, a 13 longueurs d'avance), tout est donc encore possible en championnat pour l'équipe de Rémi Garde à condition qu'elle puisse afficher un peu de constance et perdre un peu moins de points à domicile qu'elle n'en a laissé jusqu'à présent, surtout contre des adversaires modestes comme Toulouse ou Valenciennes, dernièrement.

A Furiani, l'OL, malgré quelques carences au cours d'un match de qualité moyenne, a affiché un visage plus conquérant que ces derniers temps même si les Lyonnais n'ont perdu qu'une fois, contre l'ogre parisien, depuis le début du mois de novembre.
A Bastia, Rémi Garde a démontré qu'il savait bien prendre les décisions, n'en déplaise à ceux qui le dépeignent, sans doute à tort, comme quelqu'un de "trop gentil".
Milan Bisevac, très nettement impliqué jeudi sur le but toulousain et surtout coupable de fautes de concentration récurrentes, était remplaçant tout comme Yoann Gourcuff qui a certainement payé sa scandaleuse rentrée en cours de jeu face au TFC contre qui il a fait semblant. Ils n'ont pas foulé la pelouse bastiaise.
Quant à Bafé Gomis, un peu de concurrence en attaque ne fait pas de mal mais les joueurs offensifs ont aussi besoin de fraîcheur pour être performant. Remplaçant au coup d'envoi, il a marqué le 3ème but et s'est montré combatif après avoir remplacé Benzia qui a fait son retour en titulaire après une période difficile durant laquelle il avait été écarté en raison d'un comportement inapproprié.
Enfin, Clément Grenier a retrouvé un niveau de jeu similaire à celui affiché en début de saison et cela fait du bien à l'OL.

Maintenant, il faut confirmer contre Marseille, dimanche à Gerland pour se rapprocher encore un peu plus de cette fameuse 4e place convoitée aussi par l'OM qui vit actuellement une crise que l'Olympique Lyonnais a su éviter malgré un classement inférieur et un budget au moins aussi important.

Entre-temps, il faudra aller jouer au Portugal, à Guimaraes, pour tenter d'accrocher la première place du groupe I en Europa league qui permettra de recevoir au match retour des 16e de finale.



Tags : ol | olympique lyonnais |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.