Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

SITL : Montebourg répond à la maire de Vénissieux

Dans un courrier, Michèle Picard avait alerté le ministre du redressement productif sur la situation de la SITL. La société d'innovation et de technologie de Lyon, qui sous-traite la fabrication de machines à lever pour le groupe FagorBrandt afin de financer la production de véhicules utilitaires électrique, est menacée par le dépôt de bilan du groupe FagorBrandt. Un dossier qui est désormais suivi par Arnaud Montebourg : « A la demande de l'Etat, un audit a été confié en urgence à un conseil pour expertiser la situation financière de l'entreprise et les perspectives d'avenir des autres activités. » Selon le cabinet du ministre, « les semaines à venir vont être déterminantes ».


Commentaires 2

Déposé le 17/12/2013 à 09h15  
Par Janotvak Citer

Comme le dit Audrey Pulvar, toujours célibataire : un site visité par Montebourg ne trouve jamais de repreneur ;)

Déposé le 13/12/2013 à 09h15  
Par ton ami le roumain Citer

les salariées de sitl pris en otage par leur direction
Inquiétude est grande pour les salariées de sitl (ex ciapem) qui depuis deux mois se retrouve au chomage partiel,suite au dépot de bilan de son principal clients a 97 % le geant de l'electromenager fagorbrandt, 350 salariées sont contraint de rester chez eux avec une perte de salaire qui sétale de 10 à 20 % , voir pire car les primes de fin d'années (demi treizieme mois) n'ont pas été verser comme prévu le 30 novembre, la direction avait affirmé que l'entreprise avait le droit de la verser jusqu'au 31 decembre ce qui avait permis de redoner de l'espoir aux salariées , mais voila que des bruits court déja que la prime pourrais etre repouser bien au dela , en effet la sitl depuis ces derniéres semaines se déméne pour survivre arrétant méme de payer certains fournisseurs, la direction affirmait le 9 decembre quelle avait de quoi tenir jusqu au 15 janvier sans en venir au dépot de bilan laissant donc une chance supplementaire de redresser la barque , mais l information qui nous est parvenu est tout autre, il se pourrais fortement que la direction demande a ses salariées d 'accepter de toucher cette prime qui equivaut a un demi salaire plus tard en 2014 par la méme occasion il demanderont de le faire ecrire par chaque salariées et signées ce qui eviterait toutes poursuites et un dépot de bilan anoncer ,le probleme c 'est que les salariées ne l entendent pas comme ca,"ceci est inaceptable les plus modeste vont devoir offrir un noel en solde a leur famille,tout ca pour que la boite ne coule pas sachant que 250 personnes vont sans doute perdre leur enploies ,la direction fais tout pour gagner du temps ils ne veulent pas perdre leurs projets méme si s'est les salariées qui trinque" résument certains salariées mécontent des choix de la direction qui pour eux les prends en otage,lundi 16 decembre la direction va sans doute l'annoncer a la reunion general de 10 h en disant qu il faut passer par la pour sauver sitl?

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.