Municipales à Lyon : Lafond veut réunir tous les candidats pour sauver la SITL

Municipales à Lyon : Lafond veut réunir tous les candidats pour sauver la SITL
Eric Lafond - LyonMag

Le candidat centriste aux municipales de mars prochain vient à la rescousse des 420 employés de la société placée jeudi en redressement judiciaire par le tribunal de commerce de Lyon.

Selon Eric Lafond, "il est de l'intérêt de notre ville de trouver comment soutenir l'émergence d'un acteur économique sur les cleantech et l'électro-mobilité. Des investisseurs semblent intéressés pour recapitaliser l'entreprise".
Et cela passerait par une union de tous les candidats à la municipale, invités par l'élu du 3e arrondissement à "dépasser (leurs) divergences de vues sur la ville, et à chercher ensemble des solutions pour soutenir cette entreprise".

Eric Lafond avait déjà promu la SITL en s'appuyant sur leurs véhicules lors de sa présentation aux Lyonnais du bien-fondé de l'électrique dans les transports.

13 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Lyonso le 05/01/2014 à 20:08

SITL c'est un phare a atteindre! justement c'est un patron de PME qui c'est lancé dans cette aventure... on peut imaginer que le microcosme local fasse quelques efforts pour le défi qu'il relève avec ses employés!
Leurs véhicules ils sont supers j'en ai essayé le 14 décembre des produits d'avenir.
Comment ont commencé nos capitaines d'industrie lyonnais : avec des convictions!

Signaler Répondre

avatar
Laterre le 05/01/2014 à 13:03
Electeur a écrit le 04/01/2014 à 16h21

Le clientélisme a de beaux jours devant lui.
Pourquoi ne sauve t on jamais les 250 entreprises qui n'ont que 2 salariés ?

C'est encore le contribuable lyonnais qui va payer pour fabriquer des produits dont personne ne veut...

Des scooters et vélos électriques ? Des produits dont personne ne veut ? Allo ?

Signaler Répondre

avatar
Pierre-Henri le 04/01/2014 à 18:30
Maelle a écrit le 04/01/2014 à 12h17

Pour le coup, la commande publique locale peut servir à aider les entreprises innovantes. ça c'est pertinent.

Absolument ! E t c'est fidèle aux différentes mesures préconisées par Eric Lafond sur le sujet.

Signaler Répondre

avatar
Electeur le 04/01/2014 à 16:21

Le clientélisme a de beaux jours devant lui.
Pourquoi ne sauve t on jamais les 250 entreprises qui n'ont que 2 salariés ?

C'est encore le contribuable lyonnais qui va payer pour fabriquer des produits dont personne ne veut...

Signaler Répondre

avatar
marie25 le 04/01/2014 à 15:04

formidable de jeter le seul qui soit sincère, bravo pour votre analyse !

Signaler Répondre

avatar
Maelle le 04/01/2014 à 12:17

Pour le coup, la commande publique locale peut servir à aider les entreprises innovantes. ça c'est pertinent.

Signaler Répondre

avatar
Tristes ces impuissants le 04/01/2014 à 11:37

Et alors à part des discours de bienfaisance, ils font quoi? Vont-ils investir avec leurs deniers personnels, Collomb va encore nous faire un beau discours en levant ses petits bras, mais en nous disant que les caisses sont vides, que l'intérêt général est dans les stades, il a tout donné à Jean Mimi.

Signaler Répondre

avatar
Mode le 04/01/2014 à 07:38

Pour exister il est prêt à n importe quoi y compris faire alliance avec Collomb

Signaler Répondre

avatar
LOL le 03/01/2014 à 17:06

Il n'est pas centriste. Juste opportuniste.

Signaler Répondre

avatar
bibidhaut le 03/01/2014 à 16:16

si c es un homme politique qui a 2 mois des election veut nous sauvé alors la je di on es cuit

Signaler Répondre

avatar
dégouté le 03/01/2014 à 15:38

Faire de l'avenior des salariésun sujet de campagne: triste!
Faut-il donc que les salariés de SITL attendent l'élection de fin mars pour connaitre leur avenir?
Et qu'appelle t on mobilisation de tous les candidats? Une conférence de presse commune, avec une belle photo à la fin, qui servira de mouchoir aux ouvirers licenciés?

Signaler Répondre

avatar
Boule le 03/01/2014 à 12:38
buzzman a écrit le 03/01/2014 à 11h59

Lafond ou le buzz politique sur le dos des salariés...

Il est difficile de faire un commentaire plus inepte.

C'est un minimum que l'ensemble des candidats à l'élection se mobilise pour cette entreprise, pour préserver un minimum d'industrie plutôt que dans parler dans les cocktails et de ne jamais rien faire.

Signaler Répondre

avatar
buzzman le 03/01/2014 à 11:59

Lafond ou le buzz politique sur le dos des salariés...

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.