Centrale du Tricastin : de la prison avec sursis requise contre les militants de Greenpeace.

Les 29 militants de Greenpeace qui s'étaient introduits en juillet dernier sur le site de la centrale du Tricastin dans la Drôme comparaissaient devant le tribunal correctionnel de Valence mardi. Suite à une plainte d'EDF, ils sont poursuivis pour "violation de domicile" et "dégradations en réunion".
Le procureur a requis de six à un an de prison avec sursis. Le jugement a été mis en délibéré au 6 mars prochain.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.