Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

LyonMag

La roue paraît tourner pour l’OL

LyonMag

Qualifié pour les demi-finales de la coupe de la Ligue après sa victoire sur Marseille mercredi à Gerland (2-1), l'OL, qui n'a perdu qu'une fois sur ses quinze dernières sorties toutes compétitions confondues, contre le PSG, est dans une bonne dynamique.

Il est aussi encore en course en coupe de France et en Europa league. De quoi encore espérer atteindre les objectifs de qualification européenne affichés en début de saison.
Au prochain tour, dans cette coupe de la Ligue, l'Olympique Lyonnais recevra Troyes, actuel 11e en Ligue 2.
C'est un avantage sérieux dans le but d'atteindre la finale.

L'autre demie opposera Nantes au Paris-Saint-Germain.
Si les Parisiens venaient à gagner l'épreuve comme il en avance l'ambition, le 5e de L1 deviendrait européen. C'est également intéressant pour l'OL, (actuellement 9ème et à quatre longueurs de cette place désormais bien convoitée) qui peut aussi s'imposer dans cette coupe qu'il n'a remportée qu'en 2001 pour trois finales perdues (1996, 2007, 2012).

Mercredi à Gerland, les Lyonnais ont mérité leur qualification face à un pâle OM.
Et si les hommes de Rémi Garde ont souvent faire preuve de malchance en début de saison avec notamment une cascade de blessés, on peut penser que la roue tourne aussi sur ce plan là car le match aurait pu basculer sur une décision de l'arbitre, Anthony Gautier.
Ce dernier a accordé une faute de Saber Khalifa sur Samuel Umtiti à la 35e minute alors qu'une autre appréciation, celle des Marseillais par exemple, aurait pu donner une exclusion à Anthony Lopes pour avoir sérieusement percuté l'attaquant phocéen dans la foulée de cette action.
Ce fait de match soulevé par José Anigo a donc eu certainement son importance dans le résultat mais l'entraîneur de l'OM a néanmoins reconnu que la qualification de l'OL était méritée. "Les Lyonnais nous ont été supérieurs", a-t-il dit.
Une nouvelle fois le tandem Grenier-Gourcuff a été très présent et notamment sur l'ouverture du score.
Le Breton a repris un ballon mal négocié par Steve Mandanda sur un coup franc vicieux de Clément Grenier en première période.
Sur le second but, après la mi-temps, Alexandre Lacazette a été déterminant avec un relais avec Gourcuff puis un centre sur Bafé Gomis à la conclusion.

L'OL aurait pu l'emporter plus largement. Il a eu les occasions pour le faire mais sans pouvoir se mettre à l'abri car en fin de partie, les Lyonnais se sont encore fait peur avec une faute de main de Jimmy Briand permettant à André-Pierre Gignac de réduire la marque sur penalty et de maintenir la pression jusqu'au bout d'autant que les changements opérés n'ont, de nouveau, pas été des plus judicieux.

Mais ces remplacements qui affaiblissent l'équipe sont aussi la conséquence d'un banc de touche assez faible et souvent inexpérimenté.
Ainsi, le vent est en train de tourner en faveur de l'OL mais avec un bémol sur les possibilités de rotations qui paraissent quand même bien limitées s'il devait y avoir encore des absents pour cause de suspension ou de blessure.

Et certains joueurs n'ont aucune utilité dans l'effectif comme Arnold Mvuemba ou Gaël Danic qui n'étaient mêmes pas convoqués contre l'OM et dont l'avenir semble se situer ailleurs qu'à Lyon.



Tags : ol | olympique lyonnais |

Commentaires 4

Déposé le 16/01/2014 à 12h21  
Par OL-om Citer

Et c'est bizarre anti ol a disparu.
C'est la raclée qu'a pris ton super club de sainté contre cannes.
Mais t'avais raison hier soir contre l'OM j'ai vu une équipe de Lyon de niveau ligue 2 mouahha.
On a bougé l'OM comme jamais même arsenal ou Naples n'a pas bougé l'OM comme ça en LDC.
Avec des matchs comme çcelui d'hier, la 2ème partie de saison s'annonce plus sereine.

Déposé le 16/01/2014 à 11h32  
Par Nicolas Citer

A Gourcuff (le commentateur pas le joueur), seuls les anti-gourcuff s'exprimait (comme souvent d'ailleurs et ce sur tout les sujets ce qui laisse à penser que tout le monde est contre...). Les pro-gourcuff comme moi espéraient un retour à son niveau, mais ses performances ne plaidaient pas en notre faveur !

Déposé le 16/01/2014 à 11h30  
Par Nicolas Citer

A partir du moment où l'arbitre siffle la faute sur Umtiti, le jeu est arrêté et ce qui se passe après ne "compte" plus, donc même s'il y a faute du gardien de l'OL, le jeu était arrêté selon l'arbitre.

Déposé le 16/01/2014 à 11h01  
Par gourcuff! Citer

Gourcuff,Gourcuff!!!!!
Il n'y a pas 2 mois ,il était assimilé par les supporters de l'OL à un pestiféré qui devait vite partir suite à ses états d'âme:la lucidité en foot est rare

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.