Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

DR

Assurance-chômage : vers une baisse des droits des chômeurs rhônalpins ?

DR

Syndicats et patronat se retrouvent à partir de ce vendredi afin de plancher sur la renégociation de l'assurance-chômage.

C'est donc dans une situation très tendue que les partenaires sociaux devront tenter de se mettre d'accord au cours de discussions qui devraient durer trois mois. Si l'assurance-chômage, dont la création est intervenue en 1958, a pour objectif d'aider financièrement les demandeurs d'emploi et de les encourager à trouver un nouveau travail, les comptes de l'Unedic qui gèrent sa distribution sont au plus mal.

Parmi les mesures avancées dans la renégociation de l'assurance-chômage : la baisse de la durée d'indemnisation, la baisse du montant des allocations, le durcissement des conditions d'accès au chômage, l'augmentation des cotisations ou encore la suppression de certains régimes à l'exemple des intermittents du spectacle et des intérimaires considérés très souvent comme trop coûteux. Les quelques 300 000 chômeurs de la région Rhône-Alpes pourraient donc être concernés par ces changements.

"Dans une situation où le chômage est aussi important (...), il est inenvisageable que l'on remette en cause les droits des chômeurs, que ce soit en niveau d'indemnisation ou en durée", a prévenu cette semaine Jean-Claude Mailly, secrétaire général de Force Ouvrière.


Commentaires 2

Fanfan Déposé le 22/02/2014 à 18h39  
Par Fanfan Citer

M. F. V………….
Assistante Maternelle Agréée. (1992-2012)
Assistante Maternelle Non Agréée. Depuis le 19 Juillet 2012

---- Rue --------------------
69-----LYON
Tél.: -- -- -- -- -- / -- -- -- -- --
E.MAIL : --------------------------

A l’attention de Mr Michel Sapin
Ministre du Travail, de l'Emploi,
de la Formation professionnelle et du Dialogue social

-----, rue ---------
75---- Paris
Tél. : -- -- -- -- --

Lyon le 21 Août 2013

Lettre A.R.
Objet : Indemnisation Pole Emploi suite à une reprise partielle du travail (20H/mois )

Monsieur le Ministre,

Par la présente, je vous fais part de ma déconvenue concernant le paiement de mon allocation chômage suite à une reprise partielle d’une activité en tant que vacataire dans les restaurants scolaires de la ville de Lyon

Ayant exercé pendant 20 ans la profession d’Assistante Maternelle Agréée, je suis devenue « subitement » demandeuse d’emploi à la suite d’une iniquité administrative émanant du Conseil Générale du Rhône. (Retrait d’agrément : motif invoqué : manque de collaboration avec la P.M.I.)
A la suite de ce retrait, je me suis inscrite à Pole Emploi. Du 1er Octobre 2012 au 1erMai 2013, j’ai perçu correctement mes allocations tout en ayant une activité conservée en tant que garde d’enfant à domicile (15H/mois).
Dans le dessein de retrouver une activité qui me permettrait rester au contact d’enfants, j’ai postulé comme vacataire dans les restaurants scolaires de la ville de Lyon.
Travaillant 20 H/mois mais n’étant rétribuée qu’un mois après, les services de l’actualisation de Pole Emploi n’ont pas à ce jour régularisé ma situation malgré mes multiples requêtes.
En effet, les bulletins de salaire édités par la ville de Lyon met en évidence des anomalies qui ne permet pas de percevoir ce qui m’est dû.
A savoir que j’effectue chaque mois ma déclaration en indiquant scrupuleusement mon nombre d’heures. (ci joints tous les documents qui attestent de ma bonne foi. )
Devant l’obstination des services de Pole Emploi, à ne pas vouloir reconnaître leurs erreurs, je suis amenée à m’interroger sur le bien fondé de ma recherche pour retrouver un emploi à TAUX PLEIN qui me permettrait d’être reconnue comme Citoyenne à part entière. Cette situation est une atteinte à mon intégrité morale, professionnelle et me porte un important préjudice sur le plan financier. (ci-joint : document adressé au Tribunal Administratif de Lyon évaluant les divers préjudices.)
Face aux salaires que j’aurais normalement dû percevoir qui sont estimés à hauteur de --------- euros. Mon préjudice lié à la perte de salaires effective, a été estimé à ---------E. (-- – --).( Indemnité chômage + salaires perçus pour activités conservées)

Vous remerciant de votre attention et dans l’attente d’une réponse favorable, je vous prie de croire, Monsieur le Ministre, en l'expression de mes sincères salutations.
M. F. V…….

Fanfan Déposé le 22/02/2014 à 18h35  
Par Fanfan Citer

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.