Municipales à Lyon : "l'alternance c'est l'UMP, l'alternative c'est la liste Front de Gauche/GRAM"

Municipales à Lyon : "l'alternance c'est l'UMP, l'alternative c'est la liste Front de Gauche/GRAM"
Les neuf têtes de liste de la liste Lyon Citoyenne & Solidaire - LyonMag

Ce vendredi soir, la liste Lyon Citoyenne & Solidaire 2014 lançait officiellement sa campagne aux municipales.

Avant de donner un meeting au Palais de la Mutualité devant quelques centaines de militants, le binôme de candidats Aline Guitard (PCF) et Andréa Kotarac (PG) présentait les neuf têtes de liste et les premières bribes de leur programme.

Premier constat, l'union entre le Front de Gauche et le GRAM fait la part belle aux communistes (cinq candidats sur neuf). Et la parité n'est pas vraiment respectée avec seulement trois femmes têtes de liste (comme chez Gérard Collomb). "Nous avons toutefois tenu à l'appliquer pour les quatre portes-paroles", confie Andréa Kotarac, faisant allusion à Aline Guitard, Nathalie Perrin-Gilbert, Armand Creus et à lui-même.

Chacun a déjà son cheval de bataille pour la campagne. "La transition écologique est essentielle, annonce Kotarac, tête de liste dans le 8e. Les pics de pollution sont récurrents à Lyon, il faudrait au moins prévoir la gratuité des transports en commun". Le militant Parti de Gauche misera également sur la coopération. Lui qui vise la présidence de la Métropole entend "faire travailler Lyon avec Grenoble, la future Silicon Valley. Et aussi utiliser Saint-Etienne et son bassin minier".

Nathalie Perrin-Gilbert, la maire du 1er arrondissement, a elle misé sur le logement vendredi soir. "La Ville a soutenu la construction de logements sociaux mais il aurait fallu maitriser le coût du foncier". Pour cela, elle entend créer des établissements publics du foncier qui gèleront les terrains pour éviter que le foncier n'augmente. Mais aussi favoriser l'implantation d'habitats coopératifs, absents à Lyon. Fraîchement exclue du Parti Socialiste, NPG a également promis "la remise à plat du dossier de l'Hôtel-Dieu", "que la Maison de la Danse reste dans le 8e et n'aille pas garnir la vitrine Confluence", de "développer des lieux de culture de proximité, de répétition" et enfin de "relancer le cinéma indépendant et d'art et d'essai à Lyon".
Sinon, pas question de s'épancher sur Gérard Collomb, l'homme. "Je n'ai absolument pas envie de commenter qui est Gérard Collomb", coupe l'élue qui fait l'objet d'une véritable vendetta de la part de son ancien mentor.

Aline Guitard, candidate dans le 4e arrondissement, annonçait elle sa volonté de ne pas augmenter les impôts "dans un premier temps. Sur tout un mandat, on ne peut pas savoir", reconnaissait-elle honnêtement.

Il revenait finalement à Armand Creus de conclure cette première présentation du programme. Le conseiller régional veut absolument faire "revenir l'eau du Grand Lyon en régie publique" et "favoriser la petite enfance et ne pas faire payer l'application des rythmes scolaires aux parents".

Pour un premier rendez-vous de campagne, les candidats de Lyon Citoyenne & Solidarité n'ont pas caché leurs ambitions. Contrairement à d'autres partis qui admettent viser un score honorable voire simplement quelques élus, communistes et gramiens se voient déjà à la tête du conseil municipal et de la Métropole. "L'alternance c'est l'UMP, annonce Kotarac. L'alternative, c'est nous".
Ils regrettent simplement de ne pas avoir conclu d'accord avec le NPA - ces derniers ne voulaient absolument pas se rallier à Gérard Collomb au second tour - et Europe Ecologie - les Verts.

Désormais, les têtes de liste vont multiplier les actions de terrain et confronter leur programme aux habitants pour l'enrichir. "On ne leur dit pas "C'est à prendre ou à laisser"", souligne Andréa Kotarac.
Quant aux possibles divergences, dues au très large rassemblement, Armand Creus le promet : "Il n'y a pas un papier de cigarette de division entre nous".

7 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Balthazar le 27/01/2014 à 20:59

Guignolerie!!! Mais on est à Lyon ...qui peut croire au sérieux de cette alliance? On n'aime pas
Collomb mais on se ralliera à lui et on tachera d'avoir un petit remerciement?

Signaler Répondre

avatar
marcel le 26/01/2014 à 22:00

Je les aiment bien ces gens du Front de Gauche, ils mettent plus bas que terre Gégé et dans moins de 2 mois ils seront à genoux devant lui pour avoir une petite place sur la seconde liste. Que de convictions dîtes moi !
Mais je les aiment encore plus quand je vois qu'ils vont contribuer à la défaite de Gégé !

Signaler Répondre

avatar
Au Revoir Gérard le 26/01/2014 à 11:30

"Certaines équipes municipales traînent leur bilan comme un boulet" Collomb tacle Perrin-Gilbert, son exfuture première courtisane.

Signaler Répondre

avatar
kaoetic le 25/01/2014 à 20:10

Si j'ai bien lu ils ont prévu de se rallier au 2ème tour à notre sarkoziste lyonnais ?! Ben alors la reconstruction de la gauche à Lyon est des a présent morte-née ...

Signaler Répondre

avatar
osons le 25/01/2014 à 12:43

Après deux mandats successifs, IL FAUT VOTER POUR DE NOUVELLES TETES,
Les élus ne couperont jamais la branche sur laquelle ils sont confortablement installés et ré-élus (les électeurs sont tellement conservateurs dans leurs actes !)

Signaler Répondre

avatar
Cumulus Plancus le 25/01/2014 à 09:15

Des produits Collomb qui n'aiment plus Collomb et qui demande des places à Collomb, c'est peux glorieux.

Signaler Répondre

avatar
Sauvonslacxrousse le 25/01/2014 à 09:06

C est une belle liste de non gestionnaire et de mascarade. Belle parité en plus !!!! La jeunesse certe mais a Quel prix pour les citoyens. Aux urnes vite.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.