OL : Rémy Vercoutre avoue qu'il a été "borderline"

Rémi Garde l'avait annoncé suite à la rencontre face à l'Olympique de Marseille (2-2), Rémy Vercoutre est désormais deuxième dans la hiérarchie des gardiens lyonnais. Dimanche, au micro de Canal Plus, ce dernier s'est exprimé sur ce changement de statut douloureux. "J'ai beaucoup de chance car je n'ai pas Twitter, je n'ai pas Facebook, je ne suis pas un lecteur assidu de tous les journaux et je n'allume pas trop la télé, c'est peut-être ce qui m'a sauvé d'une belle pendaison. Je ne sais pas si le club avait besoin de me soutenir ou pas... en tout cas... Je me suis senti bien seul" a-t-il expliqué évoquant les jours qui ont suivi son match face à l'OM.

Récemment, Rémi Garde a affirmé que le portier avait mis le groupe en danger en laissant apparaitre sa frustration après son changement de statut. "Je faisais le taf de manière plutôt abrupte, je me contentais de faire ce que j'avais à faire sans en rajouter. Par le passé j'ai tellement habitué le club à une certaine manière de fonctionner en étant doublure, que la différence était trop notable pour que ça ne soit pas senti" a concédé Rémy Vercoutre. Un comportement qu'il regrette désormais : "Je ne peux pas prôner certaines valeurs depuis tant d'années dans le vestiaire, une certaine unité, une certaine solidarité, sans moi-même respecter tout ça. Le coach aussi a des valeurs très fortes et un cadre très strict. Je ne dirai pas que j'en suis sorti. J'ai juste été à mon sens borderline".

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.