Dix-huit mois de prison pour un Rom de Saint-Priest après un vol de câbles de cuivre

Dix-huit mois de prison pour un Rom de Saint-Priest après un vol de câbles de cuivre

Déjà condamné des faits identiques dans le Rhône, le tribunal de Bourgoin-Jallieu a prononcé une peine de dix-huit mois de prison à l'encontre de ce voleur de câbles. L'homme, qui vit dans un camp de Saint-Priest, près de Lyon, a été arrêté en flagrant délit dans la nuit de dimanche à lundi par les gendarmes de Villefontaine, dans le Nord-Isère. Il tractait derrière sa voiture 1200 mètres de câble, qui venait d'arracher. Un vol qui a privé la population de téléphone et d'internet, pour un préjudice d'environ 26 000 euros pour Orange, le propriétaire du réseau. Les câbles en cuivre se revendent environ un euro le kilo, ce qui en fait la cible privilégiée des voleurs.
L'homme, qui a en partie reconnu les faits, n'était en réalité par tout seul à commettre le méfait cette nuit là, mais à la barre des comparutions immédiates, il a refusé de donner le nom de ses complices à la police. Le procureur a alors requis dix-huit mois d'emprisonnement. Une peine suivie par les juges. L'homme a immédiatement été écroué.

1 commentaire
Laisser un commentaire
avatar
anti-corruption le 13/02/2014 à 11:25

ce jugement prouve bien ce que disait

Jean de LA FONTAINE :
"Selon que vous serez puissant ou misérable Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir"

pour du cuivre c'est 18 mois de prison
pour le délit de vol de 120 000 euros dans la poche des contribuables par un notable local, devinez ???
c'est zéro peine, et d'ailleurs il n'y a même pas eu de pénal, juste la satisfaction de voir ce "petit" devoir rembourser (après 5 ans de procédure qu'il a fait trainer jusqu'au bout, suite à un recours d'un contribuable qui a osé)

http://www.lyoncapitale.fr/Journal/univers/Politique/Sytral/Rivalta-perd-en-Conseil-d-Etat-fin-de-six-ans-de-procedures

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.