Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Lyon : les étudiants infirmiers manifestent contre la suspension de leurs stages

A Lyon, les étudiants infirmiers ont organisé ce lundi une chaîne devant la clinique privée Natecia. Objectif  : protester contre la décision de la Fédération de l'hospitalisation privée de suspendre leurs stages à compter du 1er mars 2014.

La FHP a menacé de suspendre les stages des étudiants infirmiers  ainsi que son plan pour l'emploi dans le secteur si le projet du gouvernement sur les tarifs est appliqué. 32 000 stagiaires pourraient être concernés.

Cette "mesure" suscite de vives inquiétudes auprès des étudiants infirmiers qui, sans stage, ne peuvent valider leur diplôme. Deux périodes de stage sont en effet au programme en première et deuxième année, trois en troisième année.

Mardi dernier, la Fédération Nationale des Étudiants en Soins Infirmier a rencontré la FHP et le Ministère des Affaires Sociales et de la Santé. "Chacun des interlocuteurs reste campé sur ses positions", constate Karina Durand, présidente de la FNESI dans un communiqué paru mercredi, avant d'ajouter : "Il est inhumain de sacrifier des étudiants au profit d'une guerre froide dont ils ne sont aucunement protagonistes".
Le même jour, la FHP a répondu en publiant son propre communiqué : "La FHP est profondément attachée à la formation des élèves infirmiers. Si elle envisage de suspendre leur formation, c'est pour voir sa place dans le système global de santé respectée".


Commentaires 6

Déposé le 03/03/2014 à 13h33  
Par Fenty Citer

Je pense que vous ne comprenez pas l'objet de cette grève. En effet les cliniques privées boycottent l'embauche de stagiaire car l'Etat ne veut pas reconnaître leur statut d'établissement formateur d'infirmiers et baissent pour cela les subventions SECU.
Si ils le pouvaient ils prendraient ces stagiaires ! Je parle en tout état de cause. Et je ne pense pas qu'elles soient les grandes perdantes au contraire, les CHU risquent d'en pâtir aussi !

Déposé le 25/02/2014 à 10h53  
Par Jeansais Citer

Autour de moi je connais plein de gens qui ont dû négocié leur dépassement d'honoraires avec leur médecin dans des cliniques privées car leurs prix étaient trop élevés...
oui je précise bien négocier !!
" je vous fais les 2 pieds pour le le prix d'un !!"
Les cliniques privées c'est le souk !!

Déposé le 24/02/2014 à 21h31  
Par Marion l'écureuil Citer

Les étudiants infirmiers ne demandent pas de ne pas être exploité, le problème n'est pas là. ça c'est le statut de stagiaires qui veut cela dans n'importe quelle discipline.
Non, les ESI (etudiants en soins infirmiers) demandent à être formé correctement, en effectuant des stages dans les établissements de soins qu'ils soient privés ou publics. Les IFSI ont besoin de tous les établissements pour leurs étudiants. Sans cela, pas de formations, pas de compétences et pas de diplôme à l'issu de 3 ans de formation.

Déposé le 24/02/2014 à 18h08   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par Lyon69000 Citer

Si les stagiaires demandent à ne pas être exploité il va falloir très sérieusement qu'ils songent à une réorientation professionnelle, parce que s'il y a un endroit où les personnels sont exploités c'est bien à l'hôpital qu'il soit public ou privé...

Déposé le 24/02/2014 à 17h23  
Par Apât du gain! Citer

Les cliniques privées veulent engager un bras de fer...mais elles pourraient être les grandes perdantes...tout ça parce que les stagiaires demandent à ne pas être exploités en travaillant à l'oeil!

Déposé le 24/02/2014 à 16h34  
Par Jeansais, Citer

Les cliniques privées ne pensent qu'à l'argent...les malades ne les intéressent que s'ils peuvent payer les dépassements d'honoraires de leurs praticiens mercenaires....

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.