Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Jean-Michel Aulas - LyonMag

OL : les comptes toujours en baisse (-14,1 millions)

Jean-Michel Aulas - LyonMag

OL Groupe a publié ce mardi soir les résultats financiers de l'entreprise pour le premier semestre de l'exercice 2013-2014 et le résultat net est négatif de 14,1 millions d'euros contre 8,8 millions il y a un an au 31 décembre 2012.

Jean-Michel Aulas avait déjà annoncé à l'automne que le retour à l'équilibre financier qui était espéré initialement pour juin prochain était reporté à plus tard sans préciser quelle serait la nouvelle échéance. A l'époque, la taxe à 75% sur les hauts revenus avait été adoptée par le parlement. Elle va impacter les comptes de l'Olympique Lyonnais pour 4 millions d'euros, ce qui correspond à la totalité de l'année civile 2013.

Pour le reste, alors que les résultats sportifs étaient décevants (10e au lieu de 2e à la trêve hivernale 2012-2013), seul le secteur de la billetterie est en légère hausse. Très légère pour les matches de championnat avec 5,5 au lieu de 5 millions (10%) et un peu plus forte pour la coupe d'Europe (43%) avec 1 million au lieu de 700.000 euros à N-1. Il y a eu deux matches de tours préliminaires en août mais aussi une rencontre amicale contre le Real Madrid qui s'est jouée fin juillet à guichets fermés (même si les prix étaient très abordables).
Le partenariat est en baisse de 19,3 %, les droits TV et marketing en retrait de 8,8% (en baisse en L1 mais en hausse en coupe d'Europe en raison des deux tours préliminaires en août) et les produits de l marque en recul de 5,8 %.

Les cessions de joueurs n'ont pas eu les recettes espérées. Les transferts de Gomis et Briand, voire de Gourcuff n'ont pu être réalisés et au final l'OL a encaissé 16 millions au lieu de 22 à l'été 2012 soit une baisse de 27,6%. Ces chiffres prennent en compte les bonus mais on n'est jamais sûr des résultats des clubs acheteurs pour les enregistrer.
Le total des produits d'activités est de 65,6 millions contre 75,5 millions à N-1 soit un recul de 14,2%. A noter qu'OL Groupe continue son programme de baisse des charges de personnel. Elles sont en baisse de 12,2 millions d'euros (contrats joueurs).



Tags : ol | olympique lyonnais | ol groupe |

Commentaires 8

Déposé le 26/02/2014 à 17h25  
Par La buse Citer

tout est dans la communication
Un excedent brut d'exploitation négatif est en fait une INSUFFISANCE BRUTE D'EXPLOITATION

Le communiqué OL Groupe des chiffres semestriels ne sont qu'une présentation soporifique de la réalité.

On parle de 47 % d'augmentation d'une ligne de produit.....qui représente 0.3 M€

Ma boule de Krystal me dit que le défaut de paiement est là. Mais que l'entêtement des actionnaires principaux à renflouer, malgré le modus operandi du Fair Play Financier, masque une cession imminente de ce goufre qu'est devenu Ol Groupe.

Apollo doit se friser la moustache en sachant que sur le Puisoz, le prix discuté à l'époque pour un stade clé en main est aujourd'hui inférieur à ce que va devoir débourser Aulas, Seydoux et le probable repreneur-investisseur-sauveur des meubles de Collomb.
Et si on appuie sur la plaie, il faut se souvenir qu'Apollo promettait une livraison en 2010-2011 !!
Mais Collomb est un homme de réseau et pour construire, il a le réseau. Il a donc, en imposant Décines, voulu piloté seul sans connaitre l'appareil. Un kamikaze, d'une certaine façon. Une façon de vouloir marquer l'histoire, tel Pradel ou l'autre Collomb.
Mais il va finir pire que Noir....

On en reparle en juin. Parole des Vents. Gilles.

Déposé le 26/02/2014 à 13h14  
Par Foldire Citer

Les maîtres quenelliers sont bien les élus qui nous la mettent systématiquement et que, force est de constater, que des millions de contribuables adorent cela, car ils continuent de voter pensant que l'autre fera mieux.

Déposé le 26/02/2014 à 12h56  
Par togaro pierre Citer

Tout dépend de la façon de le dire !
Lisez plutôt ce que je viens d'extraire de l'article de Lyon Capitale :

"l'évolution des produits des activités et des résultats du 1er semestre est fortement impactée par des éléments exceptionnels ou transitoires masquant la dynamique d'amélioration des résultats dans laquelle le Groupe est engagé."
Pour justifier un excédent brut d'exploitation négatif ......."

Je reprends la main pour dire que tous ces propos positifs annoncent bien sûr un accroissement de la dégringolade.
Je rajoute que le retour à l'équilibre financier devait, me semble - t-il, se faire en fin de saison 2011/2012, qu'il a été reporté fin 2012/2013 et qu'il sera de nouveau reporté jusqu'aux calendes grecques.
Après les calendes grecques, et peut-être même avant, il faudra rembourser le Grand Stade.
Mais peu importe car le stade étant en phase de construction , la plupart des élus sont pour et donc tout va bien dans le meilleur des mondes.
Mais attention, Michel BOBARD et consœurs ne vont pas tarder à poser leur prose et vous allez voir ce que vous allez voir : Ils vont remettre les comptes à l'heure

Déposé le 26/02/2014 à 09h00  
Par La buse Citer

Finalement, les glisseurs de quenelles ne seraient ils pas les élus et les médias qui nous font boire le calice jusqu'à la lie avec ce projet raté par le choix de son implantation ?

On entend partout que le projet a démarré et que désormais rien ne l'arrêtera. Mais qui se soucie de savoir ce qui va se passerl orsque les banques partenaires vont débloquer les prêts et qu'OL Groupe va devoir intégrer à son compte d'exploitation les charges financières qu'ils ne pourront pas supporter ?

Pour le moment, le projet avance avec le prêt VINCI de 80 M€. Une fois les fonds partis en grues et béton armé, les difficultés seront là.

On en reparle en juin. Parole des Vents. Gilles.

Déposé le 26/02/2014 à 00h09  
Par babar Citer

il en dit quoi le beau bard

d'ailleurs, quelle prétention de se croire beau

c'est la signature d'un bobeau, et qui dit bobeau dit socialo-capitaliste qui cache son appartenance au parti socialiste, et à la franc-maçonnerie

allez courage mon cher, pour être respecté, encore faut il être respectable

Déposé le 25/02/2014 à 23h58  
Par Parallèle Citer

L'échec du Grand Stade sera l'oeuvre de l'OL.

Mais les opposants avaient raison avant tout le monde.

Déposé le 25/02/2014 à 21h16  
Par Impôts Citer

A quoi va servir ce nouveau stade?
Ah oui à augmenter nos impôts!

Déposé le 25/02/2014 à 20h21  
Par exemplaire disait il Citer

Après les 111 millions de pertes enregistrées au cours des 4 dernières saisons, le groupe OL vient d’officialiser ce jour une perte de 14,1 millions pour le 2ème semestre 2013, malgré 16 millions de ventes de joueurs.
Cette perte est d'un niveau supérieur à celles des 2èmes semestres des années précédentes, rappelées ci-après :

- au 2ème semestre 2009 : - 8,7 millions ......et - 35 millions pour les 12 mois 2009/2010
- au 2ème semestre 2010 : - 6,7 millions ..... et - 28 millions pour les 12 mois 2010/2011
- au 2ème semestre 2011 : - 4,6 millions ......et - 28 millions pour les 12 mois 2011/2012
au 2ème semestre 2012 : - 8,8 millions .....et - 20 millions pour les 12 mois 2012/2013

Pour expliquer ce nouveau déficit, l'OL met notamment en avant la taxe de 75 % sur les rémunérations dépassant 1 million par an, qui impactent son résultat de 4 millions. Mais, abstraction faite de cette somme, la perte serait encore de 10,1 soit le niveau le plus élevé jamais enregistré pour un 2ème semestre(voir ci-dessus)

Dans cette situation, le Groupe n'a pu démarrer la construction du stade de Décines
qu'avec des apports exceptionnels de ses principaux actionnaires effectués en août 2013 : 33 millions pour JM Aulas (ICMI) et 42 millions pour J. Seydoux (Pathé)
La suite repose aujourd'hui sur 248,5 millions de promesses de financement qui lui seraient consenties à un taux moyen de 7,2 % et à une échéance de 7 ans après la mise en service du stade.
Après, c'est toujours la grande opacité sur la capacité de l'OL à générer des ressources qui lui permettraient de faire face à ses échéances.


Rappelons que de nombreuses associations réunies dans le collectif "Les Gones pour Gerland" dénoncent depuis plusieurs années les graves erreurs qui caractérisent ce projet :

1. Pas besoin de 2 grands stades dans le Grand Lyon.
Le stade de Gerland, bien desservi par le métro et le tram T1, peut être rénové, et, si besoin, agrandi au delà de ses 42 000 places.
2. Localisation à Décines aberrante, avec un site très excentré, sans métro ni R.E.R., et sans desserte autoroutière à grande capacité, d’où une accessibilité désastreuse
3. Projet théoriquement privé, mais reposant sur un gaspillage insensé de fonds publics pour les accès : 450 millions à imputer au projet lui-même, soit 800 euros par foyer fiscal
4. Massacre de 150 hectares de terres agricoles, avec nombreuses spoliations.
5. Multiples nuisances environnementales : Bruit, pollution (accessibilité principalement en voiture)
6. Un stade de 58 000 place pour Décines, c’est sur dimensionné.
Avec ses 42 000 places, Gerland, très bien placé, n’est pratiquement jamais plein
7. Modèle économique de l’OL inadapté à notre époque.
Il repose sur des prix de places ou de loges beaucoup plus élevés qu’aujourd’hui, et sur une surconsommation de produits de loisirs.
8. Absence de plan de financement crédible et de plan de remboursement des financements annoncés
9. Insécurité juridique du projet avec de nombreux recours contentieux qui ne sont pas purgés
10. Projet illusoire en matière de développement de l’emploi :
l’OL existe déjà, il n’y aurait donc pratiquement pas de créations d’emplois nouveaux durables.

Malgré cela, les candidats aux élections municipales, maire de Lyon en tête, qui soutiennent ce projet chimérique avec l'argent des contribuables, sont muets sur le sujet.
La construction est commencée .... on verra bien, disent les plus loquaces.

Lyon, ville de longue tradition sociale, culturelle, universitaire et industrielle est-elle en train de se damner avec la danseuse de Décines ?

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.