Un policier suspecté d'avoir demandé ses tarifs à une prostituée révoqué

Les faits remontent au mois d'Octobre 2013 dans le quartier de Perrache. Lors d'une intervention, l'un des policiers municipaux vient en aide à une prostituée victime d'une agression. Quelques temps plus tard lors d'une patrouille, l'un des agents prend alors des nouvelles de la victime.

Les deux autres agents présents déclarent alors que le troisième aurait abordé la question de ses tarifs avec la prostituée et qu'il était même question de tarifs « préférentiels ». Ce que nie en bloc l'intéressé.

L'affaire s'envenime suite à la sanction sévère dirigée à l'encontre du policier municipal : la révocation. Une sanction beaucoup trop sévère selon les syndicats alors qu'une mise à pied semblait être une décision plus appropriée. Un autre fait étonnant, la rapidité de la mise en application, 18 jours plus tard.

Selon le secrétaire FO, l'intéressé serait avant tout victime d'un conflit entre syndicats. Le policier semble peu apprécié par certains de ces collègues mais il est décrit comme efficace et sérieux. La Ville de Lyon doit maintenant trancher pour savoir si la sanction est abusive. L'accusé lui a porté plainte contre ses deux collègues pour diffamation.

4 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
camilledu69 le 22/03/2014 à 19:23

j espere que se pervers de flic va se faire virer ! il fait honte a notre France .

Signaler Répondre

avatar
Flic le 22/03/2014 à 17:47

Si on ne peut même plus négocier !

Signaler Répondre

avatar
BBR le 22/03/2014 à 17:43

ça serait plutôt l'inverse ?

Signaler Répondre

avatar
lyon le 22/03/2014 à 17:27

honte a Se policier de demander des tarifs preferentiel a une prostituer en service ! Bravo a ces policier d avoir denoncé se genre de comportement immature et irrespectueu de son uniforme

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.