SITL : une offre de reprise proposée par des investisseurs américains

Lundi soir à minuit était fixée la date limite des offres de reprise pour SITL, le fabriquant des lave-linges Fagor Brandt, placé en redressement judiciaire depuis le 2 janvier dernier.
Mardi, le président du tribunal de commerce Yves Chavent a confirmé que plusieurs offres avaient été déposées dont certaines seraient « complémentaires ». L'une des offres, particulièrement intéressante, pourrait être finalisée. Il s'agit d'une proposition de reprise de l'activité de véhicule électrique émanant d'investisseurs américains. Le président du tribunal reste prudent sur cette annonce car une précédente offre avantageuse s'était finalement annulée.
L'autre offre toujours valable est celle portée par les salariés qui désirent reprendre la production de lave-linges à Lyon tout en développant une activité novatrice de recyclage de produits électroménagers (remanufacturing).Cette offre prévoit la sauvegarde de 250 emplois mais elle reste suspendue jusqu'au redémarrage de la production de lave-linges suite au rachat de Fagor Brandt par l'algérien Cevital.
Dernière proposition, une ultime offre qui contiendrait la reprise de 40 salariés. Si aucune offre de reprise n'est validée au 30 avril, le tribunal sera contraint de prononcer la liquidation de SITL.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.