Des détenus de l'EPM de Meyzieu, privés de promenade selon l'OIP

Des détenus de l'EPM de Meyzieu, privés de promenade selon l'OIP

Selon l'Observatoire International des Prisons, « la plupart des jeunes détenus de l'Etablissement pour mineurs de Meyzieu ne peuvent pas bénéficier d'une heure de promenade quotidienne. Alors qu'elle est reconnue comme un droit pour toute personne détenue, le règlement intérieur de l'EPM ne la prévoit que pour les mineurs n'ayant pas d'autre activité dans la journée. » Or une grande majorité de jeunes détenus participent à des activités quotidienne, et ne sont amenés « à n'entrer en contact avec l'air libre que quelques minutes par jour, à l'occasion des mouvements ». Toujours selon l'OIP, « le terrain de sport placé à l'extérieur n'est quasiment jamais utilisé ». Interrogé par l'organisation, un représentant du syndicat SNPES-PJJ estime que « cette absence de temps réservé à une activité autonome s'est incarné de façon assez dramatique par une série d'incidents ». De son côté, la direction de l'EPM n'a pas souhaité réagir.

2 commentaires
Laisser un commentaire

avatar
Lebron le 22/04/2014 à 16:18

Qui est l' OIP ? qui les finances ? encore nous ? ce centre est une poudrière ils sont là pour retrouver le droit chemin ou pour ce promener ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.