Les jeunes Rhônalpins meilleurs en lecture et en maths que la moyenne

C'est à l'occasion de la Journée Défense et Citoyenneté (ex-Journée d'appel et de préparation à la défense) que les connaissances des jeunes peuvent être testées par l'Éducation Nationale, notamment leurs acquis en lecture et en mathématiques.

Jeudi, le Ministère de l'Éducation nationale a ainsi rendu publique une étude sur le niveau des jeunes en lecture et maths. Les chiffres sont ceux de 2013, où 750 000 jeunes avaient été évalués dans le cadre de la JDC.

Au niveau national, la France compterait 82% de lecteurs efficace. Cependant, 4,1% des lecteurs peuvent être considérés en situation d'illettrisme. De plus, "les acquis en lecture sont très fragiles pour 9,6 % de jeunes de 17 ans qui, faute de vocabulaire, n'accèdent pas à la compréhension des textes", indique l'étude publiée ce jeudi. Plus loin, elle indique que "la lecture reste une activité laborieuse pour 8,6 % des jeunes : ils parviennent à compenser des acquis limités pour accéder à une compréhension minimale des textes".

Au niveau local, la région Rhône-Alpes fait partie des régions où les jeunes en difficulté de lecture sont les moins nombreux, puisqu'ils sont en-dessous de 8%. Des chiffres qui se retrouvent d'ailleurs à l'échelle du département du Rhône. A contrario, le Nord de la France apparaît particulièrement touché, puisque le taux de jeunes ayant des problèmes de lecture s'élève à 17,6% dans le département de l'Aisne, et 14,9% dans celui de la Somme, par exemple.

Une autre étude du Ministère établit par ailleurs qu'un jeune français sur dix connaît des difficultés dans l'utilisation des mathématiques de la vie quotidienne. Là encore, le Nord connaît le plus de difficultés, quand la région Rhône-Alpes se situe en dessous des 8% en ce qui concerne le nombre de jeunes en difficulté en maths. C'est d'ailleurs une des trois régions de France dans ce cas avec l'Auvergne et le Pays de la Loire.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.