Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Rachat d’Alstom : les salariés du Rhône dans l’attente

Le démantèlement du groupe français semble scellé. La partie énergie d'Alstom sera vendue dans les prochaines semaines. Reste à savoir qui de General Electric ou de Siemens remportera la mise. Le conseil d'administration de la société reconnaît "à l'unanimité les mérites stratégiques et industriels" de l'offre proposée par l'américain General Electric, assure un communiqué publié ce mercredi matin. Le groupe français se laisse à présent quatre semaines pour approfondir l'offre de 12,35 milliards d'euros proposé par l'Américain, tout en se laissant la possibilité de discuter avec d'autres entités et notamment Siemens. Le géant allemand avait amélioré son offre avant le conseil d'administration de mardi soir en proposant entre 10,5 et 11 milliards d'euros, ainsi que la cession de ses métros. Le PDG d'Alstom s'est adressé ce mercredi une vidéo à ses salariés dans laquelle il explique le choix de General Electric, affirmant que dans ce cas, "Alstom se recentrerait sur ses activités Transports, pour devenir leader mondial du ferroviaire". Alstom emploie près de 3000 personnes dans la région. Dans le Rhône plusieurs sites seraient touchés par cette vente, comme ceux de Villeurbanne et Saint-Priest.


Commentaires 1

Déposé le 30/04/2014 à 11h20  
Par berjalie Citer

je me souviens qu'il y a longtemps Laborde et kupfer repelec était connu et reconnu, ...sous alstom tout a plongé...triste

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.