Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Finale du rallye mathématique en présence de la rectrice de Lyon

Faire des maths peut donc être festif.

Françoise Moulin Civil, rectrice de l’académie de Lyon, ne boudait pas son plaisir en contemplant les 300 jeunes des collèges et lycées du Rhône de l’Ain et de la Loire trépigner et hurler de joie à l’annonce des résultats du concours rallye mathématique. "J’ai fait une seconde C moi-même. Ce qui veut dire qu’avant de faire des lettres j’ai aimé les mathématiques", rappelle la rectrice, après avoir remis les prix aux classes récompensées. Aurait-elle pour autant réussi à faire aussi bien que les élèves des 10 classes sélectionnées ? Avec un sourire, elle reconnait que certaines épreuves lui auraient demandées un peu de temps.

Les épreuves ? Ce jeudi matin, sur des stands battus par le vent violent qui traverse le campus de la Doua, les élèves de 3eme et de 2de se sont donc affrontés pour une finale comprenant différents ateliers : casse-tête, volume, orientation, théodolites ( ?) et puzzledoku au programme. Pour gagner il ne faut pas seulement être fort en math. Patrick Arnoulet, prof de cette matière au lycée Claude Bernard à Villefranche, explique : "Il y a les mathématiques bien sûr mais certains élèves ont des difficultés en math et ont malgré tout un esprit logique et peuvent très bien réussir", dit-il en montrant un dessin de labyrinthe dont il faut trouver la sortie.
Comment trouver la réponse aux énigmes proposées sans être bon en math. Celle-ci par exemple : "Dans un zoo séjournent des rhinocéros d’Asie (bête à une corne), des antilopes (bêtes à deux cornes) et des serpents. Au total on dénombre 22 têtes, 11 cornes et 36 pattes. Combien y a-t-il de rhinocéros, d’antilopes et de serpents ?".

Face à de telles difficultés, le sens de l’organisation est aussi important que la bosse des maths. Victor, Valentine, Afaf, Rahima et Louise, finalistes avec la 3e 2 du collège Raoul Dufy de Lyon ont bien rodé leur organisation pour que chaque élève de la classe s’occupe des épreuves qui lui correspondent le mieux. Au final, cela a permis à la classe de rendre les 6 puzzles complétés dans le temps imparti pour le stand concerné.
"Ce rallye des math existe depuis 2006, rappelle Yves Guichard, prof de math à la retraite et membre fondateur, cette année pas moins de 766 classes ont participé aux éliminatoires en février". Le succès a attiré des partenaires à grosse tête : de la Maison des mathématiques et de l’informatique, chargée par l’Université de Lyon de faire aimer les maths aux lyonnais, au fameux CNRS, en passant par l’Université Lyon 1 dont le président, François Gilly accueille en souriant les jeunes sur son campus. La rectrice qui a souligné les effets positifs de l’émulation ne croit pas si bien dire. Car s’il y a des prix (le Lycée la Martinière Duchère reçoit par exemple une visite du Planétarium de Vaulx-en-Velin)  les collégiens de Victor Grignard de Lyon (classé en dispositif d’éducation prioritaire), qui ont remporté la finale avouent que c’est le plaisir (et la surprise) de gagner ensemble qui est le moteur principal.
"Et le gouter gratuit...", ajoutent-ils avant d’aller engloutir celui préparé par le lycée professionnel Hélène Boucher à Vénissieux.
Car il n’y a pas que les maths dans la vie.

@lemediapol



Tags : Rallye mathématiques |

Commentaires 1

Déposé le 16/05/2014 à 17h07  
Par bebel Citer

Bonjour,

Si vous aviez pu mettre le classement par catégorie

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.