Réforme territoriale : la fusion entre Rhône-Alpes et Auvergne confirmée

Réforme territoriale : la fusion entre Rhône-Alpes et Auvergne confirmée
LyonMag

C'est une déclaration qui était très attendue alors que l'exécutif traverse une importante crise de popularité.

A l'issue d'une ultime réunion lundi soir à l'Élysée, François Hollande a dévoilé dans une tribune, publiée sur plusieurs sites de la presse quotidienne régionale, son projet de réforme territoriale. Le chef de l'État a ainsi annoncé la création de 14 super-régions contre 22 régions métropolitaines actuellement. "Le temps est venu de simplifier et clarifier (...) Il s'agit de transformer pour plusieurs décennies l'architecture territoriale de la République (...) Il faut aller vite car il ne nous est pas permis de tergiverser sur un sujet aussi important pour l'avenir du pays", a justifié le président dans sa tribune.

L'Élysée a notamment confirmé la fusion entre les régions Rhône-Alpes et Auvergne. Parmi les autres rapprochements prévus ; celui entre Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon, celui entre Basse-Normandie et Haute-Normandie, celui entre Picardie et Champagne-Ardenne, celui entre Lorraine et Alsace et enfin celui entre Centre, Poitou-Charentes et Limousin. Ne sont pas concernés par les changements : la Corse, les Pays-de-la-Loire, le Nord-Pas-de-Calais, l'Ile-de-France, Provence-Alpes-Côte d'Azur et la Corse.

La carte de France n'est pas la seule composante de cette réforme territoriale puisque François Hollande a notamment prévu le report à l'automne 2015 des élections régionales et départementales prévues initialement au printemps et une suppression des conseils généraux d'ici 2020. Les contours de la réforme devraient être présentés ce mardi par Manuel Valls en Conseil des ministres ; elle sera également "soumise au débat parlementaire".

7 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Flamby démission ! le 04/06/2014 à 09:48

Encre un truc pensé en 15 minutes dans un cabinet de l´Elysée, ne tenant pas compte de toutes les discussions antérieures, des liens existant déjà entre certaines régions, etc.
Bref, du socialisme.
Réformer et diminuer le nombre de régions, très bien. Mais le faire de cette facon...

Signaler Répondre

avatar
www.bruitdevert.fr le 03/06/2014 à 23:13

Cette réforme peut entrainer un véritable bigbang territorial ; Redonner des marges de manœuvre, des capacités à mettre en œuvre des politiques ambitieuses, pour peu que cette mutation soit mieux débattue et bien anticipée....
http://bruitdevert.fr/2014/06/rhone-alpes-auvergne-une-synergie-a-trouver/

Signaler Répondre

avatar
gramline le 03/06/2014 à 20:40

pierre dac a dit : "changer le pansement ou penser le changement" la encore on change le pansement sur la forme...sans aucune concertation et le fond ??????

Signaler Répondre

avatar
gramline le 03/06/2014 à 20:09

ah en avant cest mon pseudoqui vous derange ? blague a part, vous vous souvenez de la RGPP ? et de tout ce qui avait ete mis en route en meme tps ? quelle fut votre position alors ? dans 1 yaourt ?

Signaler Répondre

avatar
En avant ! le 03/06/2014 à 15:03

Ceux qui parlent de "bordel" constateront par eux mêmes d'ici à 15 ans, quand tout sera rentré dans l’ordre, qu'il était plus que nécessaire de faire ces réformes.

Rhône-Alpes-Auvergne : une chance, n'en déplaise aux sclérosés, aux attentistes, aux conservateurs qui n'ont leur place que dans les yaourts !

Signaler Répondre

avatar
Fanfan le 03/06/2014 à 12:13

Avez- vous consulté (référendum) les gens concernés? Dixit: Les électeurs (trices)

Signaler Répondre

avatar
gramline le 03/06/2014 à 09:50

decoupage scolaire, hallucinante declarationde vallini a france inter ce matin sur le niet a bretagne+pays de loire : danger pourl'unite de la france....et par dessus tout : commencer per les regions alors que les competences metropoles/dpts et certainesdes regions vont commencer a faire leurs effets...ca va etre un gigantesque bordel!!!!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.