Sous Queyranne, toutes les boîtes mails de la Région espionnées durant la campagne 2015 ?

Sous Queyranne, toutes les boîtes mails de la Région espionnées durant la campagne 2015 ?
Les e-mails des élus de la Région étaient notamment susceptibles d'être lus - LyonMag

Automne 2015, la campagne des élections régionales bat son plein.

Face à Laurent Wauquiez, le président sortant de la Région Rhône-Alpes Jean-Jack Queyranne essuie quelques revers, il vient d'être lâché par les socialistes proches de Gérard Collomb. Et est notamment révélée fin octobre l'affaire des trois mois passés à ERAI de sa belle-fille, Coline Siméan, sans preuve toutefois que l’élu socialiste ait ou non favorisé son embauche dans la structure qu’il finançait avec la collectivité.

C’est précisément début novembre, le 5, qu’un courriel, que LyonMag a pu consulter, du directeur des Systèmes d’Information de la Région Rhône-Alpes réclame l’accès administrateur aux contenus de pratiquement toutes les boîtes mails de la collectivité. Une pratique qui s’effectue "dans le prolongement d’une demande" de sa hiérarchie et qui requiert "la plus grande discrétion sur ce sujet" selon les termes employés dans ledit courriel.

Une demande de droits d’accès acceptée et mise en place immédiatement. La Direction des systèmes d’information a alors accès à tous les courriels envoyés et reçus du cabinet du président, des vice-présidents, des élus régionaux, des directeurs, des syndicats…

Il ne s’agit pas d’une simple curiosité malsaine à assouvir, mais d’un éventuel espionnage en règle qui se monte en coulisses.

Car il est notamment spécifié de concentrer les recherches dans les e-mails envoyés depuis la Région sur le mot-clé "dangele", du nom du célèbre hebdomadaire satirique lyonnais, Les Potins d’Angèle. Les potentielles taupes cherchant à donner des informations à nos confrères durant la campagne pouvaient ainsi être démasquées, sans qu’elles ne puissent comprendre comment.

Impossible toutefois pour le moment de savoir si des e-mails ont été lus ou non grâce à cet accès administrateur.

"Vous me l'apprenez. Et si c'est vrai, je tombe de ma chaise, se confie un ancien vice-président de Jean-Jack Queyranne. Même si je n’ai rien à me reprocher vis-à-vis du contenu de mes e-mails. Concrètement, je n’aurais pas utilisé ma boite de la Région si j’avais donné des infos à la presse. Mais c’est trop gros pour être vrai".

La procédure aurait été valable jusqu'en janvier dernier. Le directeur des Systèmes d’information a quitté Lyon et son poste à la Région Auvergne-Rhône-Alpes depuis.

C’est le syndicat Sud qui s’en est rendu compte assez récemment "en voulant tout simplement vérifier les droits informatiques sur la messagerie". Et ainsi de découvrir "qu’une personne qui n’appartient pas au syndicat Sud s’était discrètement octroyée un accès total à notre messagerie syndicale". En l’occurrence, l’ancien directeur des Systèmes d’information.

Contactée, la Région Auvergne-Rhône-Alpes envisage de signaler l’affaire au parquet.

25 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
bibiloulou le 10/02/2017 à 15:08

faut prendre une adress avec un pseudo c'est ce que je fait

Signaler Répondre

avatar
Invisible_man le 09/02/2017 à 17:40
fagnoux a écrit le 09/02/2017 à 10h31

Je confirme. Sud fait un boulot à la Région et sort une belle affaire. La fin de mandat sous Queyranne était apocalyptique. Népotisme et favoritisme à tous les étages avec tentative de titulariser tous les petits copains avant l'alternance. Tout le monde sait à la Région qu'il y avait des emplois fictifs. C'était une honte. Merci encore à Sud de révéler cette affaire alors que la CFDT était à la botte de Queyranne.

Soit vous êtes nouveau dans cette collectivité, soit vous êtes de chez Sud, soit vous avez une dent contre la CFDT (soit les deux d'ailleurs) mais s'il y a bien un syndicat qui n'était pas à la botte de JJQ c'était la CFDT. Pour votre information, la CFDT est le seul syndicat qui a engagé une procédure auprès du Tribunal Administratif pour la titularisation des membres du Cabinet et des Chargés de mission de Vice-Présidents de JJQ. C'est aussi le seul syndicat qui a dénoncé les recrutements de complaisance.
Par contre, on entend et on voit moins SUD en ce moment...

Signaler Répondre

avatar
Invisiblement le 09/02/2017 à 17:32
fagnoux a écrit le 09/02/2017 à 10h31

Je confirme. Sud fait un boulot à la Région et sort une belle affaire. La fin de mandat sous Queyranne était apocalyptique. Népotisme et favoritisme à tous les étages avec tentative de titulariser tous les petits copains avant l'alternance. Tout le monde sait à la Région qu'il y avait des emplois fictifs. C'était une honte. Merci encore à Sud de révéler cette affaire alors que la CFDT était à la botte de Queyranne.

Vous devez être nouveau dans cette collectivité ou membre du Syndicat Sud. Juste pour information (destinée à Petitparis également), la CFDT est le seul syndicat qui a engagé une procédure auprès du Tribunal Administratif concernant la titularisation massive des membres du Cabinet et des chargés de mission de Vice-Présidents sous l'ère JJQ. C'est aussi le seul syndicat qui a constamment dénoncé les recrutements de complaisance.

Signaler Répondre

avatar
La purge sa urge le 09/02/2017 à 14:04
Information a écrit le 09/02/2017 à 09h08

Bizarrement la gauche n'est pas éclaboussée par ce genre de scandale.

Le canard enchaîné n'a pas eu l'info?

C'est normal ,ils sont partout depuis longtemps et à la tête de tous les postes clé. Il y a un sacré ménage à faire.

Signaler Répondre

avatar
petitparis le 09/02/2017 à 14:01
ex-UMP a écrit le 08/02/2017 à 22h23

Utilisation d'outils informatiques professionnels à des fins personnels, c'est cela qui est illégal.

A ce titre, l'employeur a tout pouvoir pour vérifier que ses salariés (ici, les fonctionnaires de la Région) respectent les règles.

ah oui : et les mails des élus qui étaient surveillés , et ceux des syndicats ?
Honte à Queyranne !

Signaler Répondre

avatar
fagnoux le 09/02/2017 à 10:31

Je confirme. Sud fait un boulot à la Région et sort une belle affaire. La fin de mandat sous Queyranne était apocalyptique. Népotisme et favoritisme à tous les étages avec tentative de titulariser tous les petits copains avant l'alternance. Tout le monde sait à la Région qu'il y avait des emplois fictifs. C'était une honte. Merci encore à Sud de révéler cette affaire alors que la CFDT était à la botte de Queyranne.

Signaler Répondre

avatar
Pratiques socialistes ordinaires! le 09/02/2017 à 10:31

Lire les courriers, pratiquer des écoutes à grande échelle font partie de l'ADN socialiste...KGB, STASI..."écoutes de l'Elysée" sous Mitterrrand... QUEYRANNE n'a-t-il pas été Ministre de l'Intérieur par interim quand CHEVENEMENT est tombé dans le coma pendant plusieurs semaines?

Signaler Répondre

avatar
renouveau le 09/02/2017 à 10:11

Enfin, un syndicat qui n'a pas eu peur de dénoncer les magouilles. On dit souvent que que les syndicats jouent pour leur pomme, Sud a osé être le lanceur d'alerte.

Signaler Répondre

avatar
Information le 09/02/2017 à 09:08

Bizarrement la gauche n'est pas éclaboussée par ce genre de scandale.

Le canard enchaîné n'a pas eu l'info?

Signaler Répondre

avatar
Zzz le 09/02/2017 à 07:43
Coco1234 a écrit le 08/02/2017 à 22h58

Et le journaliste qui a écrit cet article il n'ose même pas signé un tel torchon?!

Pourtant une realité...

Signaler Répondre

avatar
Zzz le 09/02/2017 à 07:40

Je confirme que c etait bien le cas.

Signaler Répondre

avatar
yuna le 09/02/2017 à 06:18
Coco1234 a écrit le 08/02/2017 à 22h58

Et le journaliste qui a écrit cet article il n'ose même pas signé un tel torchon?!

c'est marrant la propension des gens concernés à hurler sur un média qui fait son boulot. Un peu comme les LR en ce moment avec l'excellent Canard Enchaîné. Viva LyonMag, on en redemande des affaires pareilles

Signaler Répondre

avatar
La MOUTONNAILLE le 09/02/2017 à 05:40

Sa rappelle la fin de la 3e république corrompus .mais on voit avec le temps l'histoire se renouvellerait.. l'argent sale inondant les marchés financiers qui dictent les règles ne laisse pas beaucoup de marge de manœuvre aux politiques. Qui pour la plupart sont corrompus ou alors pieds et poings liés par le système.

Signaler Répondre

avatar
Coco1234 le 08/02/2017 à 22:58

Et le journaliste qui a écrit cet article il n'ose même pas signé un tel torchon?!

Signaler Répondre

avatar
ex-UMP le 08/02/2017 à 22:23

Utilisation d'outils informatiques professionnels à des fins personnels, c'est cela qui est illégal.

A ce titre, l'employeur a tout pouvoir pour vérifier que ses salariés (ici, les fonctionnaires de la Région) respectent les règles.

Signaler Répondre

avatar
votez blanc le 08/02/2017 à 21:46

House of Cards, j'aime, mais que en série. On est vraiment dans la petite politique, pratiquée à gauche comme à droite, et qui fait que les Français en ont marre des tous-puissants

Signaler Répondre

avatar
sudiste le 08/02/2017 à 21:24

tout le monde connait à la région les raisons internes qui poussent Sud à trouver Wauquiez sympathique

Signaler Répondre

avatar
Lyonnais06 le 08/02/2017 à 21:18
berger-bergère a écrit le 08/02/2017 à 20h34

Et comme par hasard, le lendemain de la polémique sur l'indemnité de Wauquiez

Le syndicat Sud a donc non seulement anticipé une pseudo polémique mais encore pris le parti de LW. Vous êtes très perspicace, continuez!...

Signaler Répondre

avatar
CVP le 08/02/2017 à 21:14

On est face à un scandale tel que Laurent Wauquiez ne va plus entendre son opposition jusqu'à la fin du mandat !!!!!

Signaler Répondre

avatar
voilaquoi le 08/02/2017 à 20:41

Les employeurs doivent être attentifs aux règles internes applicables dans l'entreprise en cas de consultation de la messagerie de leurs salariés.

Les courriers adressés par le salarié à l'aide de l'outil informatique mis à sa disposition par l'employeur pour les besoins de son travail sont présumés avoir un caractère professionnel de sorte que l'employeur est en droit de les ouvrir hors la présence de l'intéressé, sauf si ce dernier les identifie comme étant personnels (Cass. soc. 15 décembre 2010 n° 08-42.486, Caron c/ Sté ARP Sélection).

Signaler Répondre

avatar
berger-bergère le 08/02/2017 à 20:34

Et comme par hasard, le lendemain de la polémique sur l'indemnité de Wauquiez

Signaler Répondre

avatar
Calmate le 08/02/2017 à 20:33

Calmez vous tous, c'est sûrement un acte isolé.

Signaler Répondre

avatar
Saisir le parquet !! le 08/02/2017 à 19:02

Plusieurs observations.

Comme le relève un autre commentateur, les potins d'angèle ont une audience confidentielle.
Je pense qu'il s'agit là d'un prétexte pour "bas de plafond ", et ainsi surveiller l'ensemble des boites mails.

Non, les faits sont gravissimes.

Si l'on en croit cet article, pendant 14 mois le pouvoir socialiste a espionner les élus, fonctionnaires, contractuels et toutes les personnes qui échangeait avec eux.

La réponse doit être judiciaire.
Encore faut-il qu'il y ai dépôt de plainte !!

Le président de région, devrait immédiatement saisir le parquet.

Pourquoi ne le fait-il pas ?

Après les révélations de l'audit incriminant des élus pour des faits potentiels de prise illégale d'intérêts. Révélations qui n'ont pas été transmises au parquet.

Je craint fort, que cette nouvelle affaire pourrie du socialisme, ne fasse l'objet d'aucune poursuite ni enquête judiciaire !

Vous n'en n'avez pas marre de voter pour ces gens-là qui se tiennent par la barbichette et s’arrangent le coup dès que ça sent le roussie ?

France, démocratie ?
Illusion !

Signaler Répondre

avatar
gwiome le 08/02/2017 à 17:48

Si c'est vrai comme dirait l'autre, c'est bien triste. Les Potins en plus, c'est un lectorat très confidentiel quoi

Signaler Répondre

avatar
Mr Robot le 08/02/2017 à 17:45

J'imagine que la pratique doit être beaucoup plus courante qu'on ne le pense, dans les entreprise privées notamment !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.