Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

photo d'illustration - Lyonmag.com

Perturbateurs endocriniens et puberté précoce : Lyon parmi les zones les plus touchées

photo d'illustration - Lyonmag.com

Les cas de puberté précoce sont de plus en plus nombreux, selon une étude publiée par Santé Publique France, qui pointe du doigt les perturbateurs endocriniens.

La puberté précoce touche 1 200 filles par an environ, pour 120 garçons. Cette enquête montre également que la région lyonnaise, la région toulousaine et les Hauts-de-France font partie des régions les plus touchées, avec 12 fois plus de cas recensés par Santé Publique France. Ces résultats ont plusieurs explications. La puberté précoce serait ainsi liée à des zones géographiques touchées par les perturbateurs endocriniens, en lien avec le type de culture trouvé dans la région, comme la vigne ou les céréales.



Tags : puberté précoce | perturbateurs endocriniens | rhône-alpes | Lyon |

Commentaires 5

Post monétaire Déposé le 01/06/2017 à 10h03  
Par Post monétaire Citer

USHUAÏA a écrit le 01/06/2017 à 09h39

Qu'importe ! La planète terre n'a pas fini de digéré les deux catastrophes nucléaires ( Tchernobyl et Fukushima ) . Quand on connait la quantité de produit toxique , qui ont été déversé accidentellement dans les océans et la duré de vie de certain déchet radio active , on ne peut pas être inquiété par un tel article . Ce qu'il y'a de bien avec le nucléaire , c'est qu'on est tousse déjà entrain de cuire sans s'en rendre compte .

Vous oubliez "la quantité de déchets nucléaires VOLONTAIREMENT déversés dans les mers".

L'humain a très peu de mémoire (je ne parle pas pour vous), et les magouilleurs comptent toujours sur cela...
Que sont devenus les fûts déversés dans la mer du nord ?

Déposé le 01/06/2017 à 09h39  
Par USHUAÏA Citer

Qu'importe ! La planète terre n'a pas fini de digéré les deux catastrophes nucléaires ( Tchernobyl et Fukushima ) . Quand on connait la quantité de produit toxique , qui ont été déversé accidentellement dans les océans et la duré de vie de certain déchet radio active , on ne peut pas être inquiété par un tel article . Ce qu'il y'a de bien avec le nucléaire , c'est qu'on est tousse déjà entrain de cuire sans s'en rendre compte .

Post monétaire Déposé le 31/05/2017 à 19h27  
Par Post monétaire Citer

On va bientot mieux respirer en ville a écrit le 31/05/2017 à 15h32

et oui, une fois le probleme des particules et des NOx emis entre 20% (en hiver) et 40% (en été) par les transports (camions, bus, trains, avions, voitures motos , tout additionné) réglé, on va parler d'un probleme majeur dans notre beau pays agricole : l'utilisation massive et totalement incontrolé de la chimie sur les millions d'hectares qui nous entourent. Un pollution absoluement majeure, mais qui est passée sous silence, parce que l'agriculture a beaucoup de droits en france, mais pas beaucoup de devoir. Et que les agriculteurs vivent toujours pour la plus part sur des references du passé, en utilisant des produits chimiques tres pointus , qui ne devraient pas etre mis entre les mains de n'importe qui , en particulier d'une personne sans culture ou formation à la chimie organique... Et les agri,eleveurs,producteurs qui ont des connaissances en chimie orga, ce sont des exceptions. Peut etre dans les nouvelles générations ?

Avec l'orientation de la "rentabilité monétaire", ça donne effectivement votre constat des lieux.

Mais n'oublions pas que :
"il n'y a pas de pollution à Lyon" dixit notre Maire pro-Macron.

Et n'oublions pas non plus qu'il est formellement interdit de critiquer "le progrès vu par le fric", sinon, on est vu comme de vilain rétrogrades passéistes !
:o)

Déposé le 31/05/2017 à 16h06  
Par Mouarff Citer

"puberté précoce" voilà une info qui va plaire au diocèse Lyonnais

Déposé le 31/05/2017 à 15h32  
Par On va bientot mieux respirer en ville Citer

et oui, une fois le probleme des particules et des NOx emis entre 20% (en hiver) et 40% (en été) par les transports (camions, bus, trains, avions, voitures motos , tout additionné) réglé, on va parler d'un probleme majeur dans notre beau pays agricole : l'utilisation massive et totalement incontrolé de la chimie sur les millions d'hectares qui nous entourent. Un pollution absoluement majeure, mais qui est passée sous silence, parce que l'agriculture a beaucoup de droits en france, mais pas beaucoup de devoir. Et que les agriculteurs vivent toujours pour la plus part sur des references du passé, en utilisant des produits chimiques tres pointus , qui ne devraient pas etre mis entre les mains de n'importe qui , en particulier d'une personne sans culture ou formation à la chimie organique... Et les agri,eleveurs,producteurs qui ont des connaissances en chimie orga, ce sont des exceptions. Peut etre dans les nouvelles générations ?

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.