Les salariés lyonnais d'Alstom fixés sur leur sort d'ici lundi

Les salariés lyonnais d'Alstom fixés sur leur sort d'ici lundi

Le feuilleton Alstom semble toucher à sa fin. Alors que François Hollande recevra ce vendredi les patrons de General Electric et de Siemens-Mitsubishi, le conseil d'administration du groupe français doit se réunir d'ici lundi pour trancher. Il s'agit de la date butoir fixée par GE pour son offre.
Les deux offres ont été améliorées ces derniers jours afin de racheter la branche énergie d'Alstom. Tous deux promettent en effet désormais 1000 embauches supplémentaires sur trois ans.
Deux sites sont concernés par le rachat d'Alstom dans le département du Rhône, le premier à Villeurbanne, l'autre à Saint-Priest. Le groupe emploie 3000 personnes dans la région Rhône-Alpes, ce qui représente 16% de ses effectifs français.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.