Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Théâtre : “Le Pelican” de Strindberg à la Croix-Rousse

“Le Pélican” de Strindberg est joué à la Croix-Rousse du 22 au 26 janvier. Interview de la comédienne Dominique Reymond qui joue une mère monstrueuse.

L’histoire du Pélican ?
Dominique Reymond : C’est un drame qui commence avec la mort du père de famille. Mais il laisse une lettre qui révèle les atrocités commises par sa femme Elise, que j’interprète : elle a détourné l’argent de la famille, affamé ses enfants et marié sa propre fille à son amant ! Mais peu à peu, le fils, la fille et le gendre vont prendre le dessus sur cette mère indigne. Une pièce sur la noirceur des relations humaines qui a été écrite au début du XXe siècle par l’auteur suédois, August Strindberg.
Pourquoi cette mère est aussi méchante ?
Par une sorte de fatalité : elles est née méchante. En plus, elle a tous les défauts. Notamment celui de ne jamais exprimer le moindre remords même quand elle est sur le point de mourir. Au fond, elle refuse d’être sauvée.
Pourquoi ce titre ?
Parce que selon la légende, le pélican est un oiseau capable de nourrir sa progéniture avec son propre sang. Mais pour cette mère, c’est tout le contraire ! En fait, Elise est une sorte de vampire qui suce le sang de ses deux enfants.
La pièce est toujours d’actualité ?
Oui, car la violence est toujours d’actualité et notamment la violence des rapports entre les gens.
C’est difficile de jouer un personnage si cruel ?
Pas du tout, car sur scène, je peux me lâcher et montrer mon propre côt&eacut



Tags : pelican | reymond |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.