Non classé

Théâtre : "Le Pelican" de Strindberg à la Croix-Rousse

“Le Pélican” de Strindberg est joué à la Croix-Rousse du 22 au 26 janvier. Interview de la comédienne Dominique Reymond qui joue une mère monstrueuse.

L’histoire du Pélican ?
Dominique Reymond : C’est un drame qui commence avec la mort du père de famille. Mais il laisse une lettre qui révèle les atrocités commises par sa femme Elise, que j’interprète : elle a détourné l’argent de la famille, affamé ses enfants et marié sa propre fille à son amant ! Mais peu à peu, le fils, la fille et le gendre vont prendre le dessus sur cette mère indigne. Une pièce sur la noirceur des relations humaines qui a été écrite au début du XXe siècle par l’auteur suédois, August Strindberg.
Pourquoi cette mère est aussi méchante ?
Par une sorte de fatalité : elles est née méchante. En plus, elle a tous les défauts. Notamment celui de ne jamais exprimer le moindre remords même quand elle est sur le point de mourir. Au fond, elle refuse d’être sauvée.
Pourquoi ce titre ?
Parce que selon la légende, le pélican est un oiseau capable de nourrir sa progéniture avec son propre sang. Mais pour cette mère, c’est tout le contraire ! En fait, Elise est une sorte de vampire qui suce le sang de ses deux enfants.
La pièce est toujours d’actualité ?
Oui, car la violence est toujours d’actualité et notamment la violence des rapports entre les gens.
C’est difficile de jouer un personnage si cruel ?
Pas du tout, car sur scène, je peux me lâcher et montrer mon propre côt&eacut

Tags :

pelican

reymond

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.