Hébergement d'urgence : le préfet du Rhône veut limiter l'utilisation des gymnases cet hiver

Hébergement d'urgence : le préfet du Rhône veut limiter l'utilisation des gymnases cet hiver
LyonMag

Jean-François Carenco et ses équipes présentaient ce lundi le dispositif hivernal d'urgence pour les mois à venir.

En plus des 3 230 places permanentes, 889 places d'hébergement supplémentaires dans des centres ou dans des hôtels viendront compléter l'offre dès le 5 novembre principalement sur le territoire de la future métropole (Lyon, Vaulx-en-Velin, Villeurbanne, Rillieux...) mais aussi à Villefranche-sur-Saône.

En cas de grand froid, plusieurs gymnases pourront également être réquisitionnés avec au bout 230 places ; "un dernier recours" que souhaite éviter le préfet du Rhône. "On essaie de ne pas ouvrir des gymnases. Ce n'est pas bien et ça ne permet pas le travail social. Ce n'est pas digne pour les gens. On essaie donc d'aller sur des places en dur où le travail social peut se faire", a affirmé Jean-François Carenco.

L'une des nouveautés du plan hivernal est en effet le renforcement du suivi individuel des personnes hébergées par la signature avec les associations concernées d'une convention sur ce thème. L'hiver dernier, si 400 personnes avaient été remises à la rue à la fin de la période hivernale, 700 avaient pu trouver une solution avec l'aide des équipes mobilisées.

Des moyens supplémentaires seront aussi mis en place au niveau des équipes du 115. Trois équipes de maraude circuleront toute la semaine sans exception de 19h à 1h du matin en présence d'un infirmier.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.