Lyon : suspecté de deux agressions sexuelles, il écope de huit mois de sursis

Lyon : suspecté de deux agressions sexuelles, il écope de huit mois de sursis

Les faits remontent au début du mois d'octobre. Un SDF de 18 ans est interpellé alors qu'il vient d'agresser sexuellement une femme de 37 ans dans le quartier de la Croix-Rousse. L'enquête montrera que le jeune homme avait également agressé quelques jours plus tôt une autre trentenaire. Une expertise psychiatrique avait également été demandée.
Jugé ce jeudi devant le tribunal correctionnel de Lyon, il a reconnu les attouchements et a finalement été condamné à huit mois de prison avec sursis et mise à l'épreuve avec obligation de soins, de travail et d'indemniser ses victimes.

X
5 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
villeurbannais le 14/11/2014 à 13:57
euh ? a écrit le 14/11/2014 à 10h41

Attention, on a déjà vu dans les colonnes de LyonMag des "SDF" qui disposaient d'un scooter...
Quelques travaux pendant sa peine de prison seraient un bon moyen pour indemniser ses victimes. Au lieu d'avoir des prisonniers logés, nourris, blanchis par la société, il serait temps de les pousser à assumer financièrement leur séjour en les mettant au travail.

Vous êtes à coté de la plaque quand le terme sdf est utilisé c'est ni plus ni moins que les domiciles ne sont pas déclarés par les individus, ils pensent ainsi échapper aux futurs perquisitions...

Signaler Répondre

avatar
euh ? le 14/11/2014 à 13:19
amal game a écrit le 14/11/2014 à 11h28

par définition SDF = sans logement !! cela ne veut pas dire sans ressources !! il y a des tas de SDF qui bossent mais ne peuvent accéder à un logement..

bonjour les idées reçues, pour info sérieuse voir ici :

http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/04/08/un-quart-des-sdf-ont-un-travail_4397844_3224.html

Pour le reste vos propositions de peines n'engagent que vous

C'est bien pour ça que je me suis permis d'intervenir.
On peut ne pas avoir de domicile fixe tout en ayant de quoi s'en payer un...!

Signaler Répondre

avatar
amal game le 14/11/2014 à 11:28
euh ? a écrit le 14/11/2014 à 10h41

Attention, on a déjà vu dans les colonnes de LyonMag des "SDF" qui disposaient d'un scooter...
Quelques travaux pendant sa peine de prison seraient un bon moyen pour indemniser ses victimes. Au lieu d'avoir des prisonniers logés, nourris, blanchis par la société, il serait temps de les pousser à assumer financièrement leur séjour en les mettant au travail.

par définition SDF = sans logement !! cela ne veut pas dire sans ressources !! il y a des tas de SDF qui bossent mais ne peuvent accéder à un logement..

bonjour les idées reçues, pour info sérieuse voir ici :

http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/04/08/un-quart-des-sdf-ont-un-travail_4397844_3224.html

Pour le reste vos propositions de peines n'engagent que vous

Signaler Répondre

avatar
euh ? le 14/11/2014 à 10:41
Kestion a écrit le 14/11/2014 à 10h19

Comment le SDF va-t-il indemniser ses victimes ?
Avec son RSA ou en volant d'autres futures victimes ?
Un hiver au chaud avec un repas chaud qui lui aurait été servi avec à sa sortie des heures de TIG n'aurait-il pas été plus opportun ?

Attention, on a déjà vu dans les colonnes de LyonMag des "SDF" qui disposaient d'un scooter...
Quelques travaux pendant sa peine de prison seraient un bon moyen pour indemniser ses victimes. Au lieu d'avoir des prisonniers logés, nourris, blanchis par la société, il serait temps de les pousser à assumer financièrement leur séjour en les mettant au travail.

Signaler Répondre

avatar
Kestion le 14/11/2014 à 10:19

Comment le SDF va-t-il indemniser ses victimes ?
Avec son RSA ou en volant d'autres futures victimes ?
Un hiver au chaud avec un repas chaud qui lui aurait été servi avec à sa sortie des heures de TIG n'aurait-il pas été plus opportun ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.