Grève des salariés de Renault Trucks à Vénissieux

Grève des salariés de Renault Trucks à Vénissieux
LyonMag

Ils étaient près de 400 ce mercredi matin à faire grève devant l'usine Renault Trucks avenue Charles de Gaulle à Vénissieux.

A l'appel des syndicats CGT, CFDT, UGICT CGT et SUD, ils ont réclamé la réouverture des négociations sociales avec leur direction sur l'organisation du temps de travail. Les salariés aimeraient notamment bénéficier de la libre disposition de la moitié de leurs jours de RTT. 500 grévistes ont également été recensés sur le site de Renault Trucks à Bourg-en-Bresse.

X
15 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
scorpion le 21/11/2014 à 23:34

C'est encore la CGT qui fout la pagaille !! Ce syndicat ruine la France et l'état ferait bien d'arrêter ses subventions énormes et de contrôler l'usage qui en est fait !!

Signaler Répondre

avatar
pascontent le 21/11/2014 à 08:53

carlos GOHN n a rien a voir avec Renault trucks SA
concernant les fermetures....hihihihi, a savoir que Renault trucks SA
a déjà prévenu discrètement ses principaux fournisseur d une augmention de production pour le moi de mars, même un calendrier de 6 jours/semaine et prévenu ses employés des jours de chômage en attendant cette période, écorne non!!!!!
a savoir la volonté de la direction a obtenir la signature des négociations pour début mars... encore plus énorme !!!!
de la souplesse oui mais le respect des personnes encore ++++++
le pire c est que cette souplesse ne sera pas payante.... a qui le profit???

Signaler Répondre

avatar
patron fouette moi ! le 20/11/2014 à 22:26

Et pendant ce temps carlos GOHN se rempli les poches avec ses copains actionnaires

Signaler Répondre

avatar
regardez devant vous ! le 20/11/2014 à 22:12

@vous tous : Pensez vous qu'après le plan de licenciement de cet été c'est le moment de faire grève.
Ne pensez vous pas que la crise de Renault Truck subit actuellement ne mérite pas un peu de souplesse. Ne pas se brusquer, accepter quelques concessions et refuser ce qui ne va pas. Vous allez droit dans le mur et la seule chose qui vous restera c'est que Volvo va fermer le site de bourg et le site de Venissieux. Les camions ne se vendent pas donc il faut trouver une solution.
Merci

Signaler Répondre

avatar
pascontent le 20/11/2014 à 19:59

malheureusement l individualisme est présent de plus en plus, partout et dans tout le domaine de la société française...mais le nombre de grévistes et le ressenti de ce mouvement font plaisir a voir, mais trop tard le comité directeur et leurs actionnaires ont déjà fait leur choix...
je leur souhaite de bonnes fêtes de fin d année...hihihi...

Signaler Répondre

avatar
NO COMMMENT le 20/11/2014 à 19:24
pascontent a écrit le 19/11/2014 à 20h44

sans commentaires... pour Denis, j ai été gréviste aujourd'hui et je travaille sur les lignes de montages, la flexibilité que veux mettre en place la direction et tout simplement un non respect des personnes et un véritable retour en 1789, quand une direction te dit qu il n y a ni choix ni négociation possible, signés ou quittés ces lieux...
la direction a prévue de dire 48 heures a l avance si oui non tu dois faire des heures sup, de te faire récupérer les temps d arrêt de production le jour même en fin de poste , te faire travailler un samedi et de chômer le lundi a leur bon vouloir
grande classe la flexibilité... les actionnaires sont mdr
et bonjour la super vie de famille

no comMMMMMent

IL FAUT SE BATTRE CE N'EST PAS NORMAL
NOUS NE SOMMES PAS DES PETITS CHIENS

Signaler Répondre

avatar
SAM le 20/11/2014 à 18:40
Denis a écrit le 20/11/2014 à 18h16

@ Pas content: entièrement d'accord avec votre dernier paragraphe !
En ce qui concerne le premier et ce qui me désole dans ce pays , c'est que le dialogue n'existe pas.
On sent bien a vous lire que vous subissez une pression et des reproches pas forcement toujours mérités , mais d'un autre coté ( et je sais de quoi je parle) dès que l'on veux modifier quoi que ce soit c'est la levée de bouclier des salariés et la grève en moins de deux. En bref c'est la défiance de la direction envers ses salariés et vice versa . La France crève de cela a petit feu. Je ne suis pas là pour juger qui de la poule ou l'oeuf etc...mais je constate que nous sommes tous dans le même bateau et il est grand temps de comprendre qu'ils faut tous ramer dans le même sens sinon , c 'est l'échouage assuré.....
Et pour finir j'en ai autant après certains dirigeants que certains salariés ...il des gens bien partout et le contraire aussi...

'En bref c'est la défiance de la direction envers ses salariés et vice versa . La France crève de cela a petit feu"

C'est pareil dans tous les pays, même aux US.
Jamais entendu parler du syndicat des routiers ?

Signaler Répondre

avatar
Denis le 20/11/2014 à 18:16

@ Pas content: entièrement d'accord avec votre dernier paragraphe !
En ce qui concerne le premier et ce qui me désole dans ce pays , c'est que le dialogue n'existe pas.
On sent bien a vous lire que vous subissez une pression et des reproches pas forcement toujours mérités , mais d'un autre coté ( et je sais de quoi je parle) dès que l'on veux modifier quoi que ce soit c'est la levée de bouclier des salariés et la grève en moins de deux. En bref c'est la défiance de la direction envers ses salariés et vice versa . La France crève de cela a petit feu. Je ne suis pas là pour juger qui de la poule ou l'oeuf etc...mais je constate que nous sommes tous dans le même bateau et il est grand temps de comprendre qu'ils faut tous ramer dans le même sens sinon , c 'est l'échouage assuré.....
Et pour finir j'en ai autant après certains dirigeants que certains salariés ...il des gens bien partout et le contraire aussi...

Signaler Répondre

avatar
pascontent le 20/11/2014 à 17:42

sacré Denis... a la suite de cette grève, beaucoup ont été pris a parti, entre 4 murs, par leur "encadrement" leur expliquant que faire grève ce n est pas très bon pour leur évolution.....au passage ont te reproche que lors des séances d analyses vidéos faîtes sur les charges de travaille, tu as mis 3 secondes de trop pour valider ta charge et 15 parce que la logistique ne t a pas livrée la bonne référence en flux super tendu etc.... etc... tendu comme un bon nombre de matricule, puisque les services RH ont beaucoup de mal avec les noms de familles sur le site de bourg en bresse.... a part ça tout va bien, même les 150e en moins, les cadences logiquement a 90%, les 27 millions pour les actionnaires, rien pour le peuple qui a faim. tu me dira, Denis , change de métier, le problème n est pas la, c est la mentalité qu' il faut changée et surtout le respect d autrui
tout travaille mérite reconnaissance, respect et salaire

Signaler Répondre

avatar
kanter le 20/11/2014 à 11:08

bonjour,
comme certains qui ne connaissent pas le sujet font des commentaires (c'est très français) je résumerai ainsi: les uédois n'ont pas attendu le débrayage d'hier pour tapé dans le gras, 4400 postes supprimés en 2014 principalement suede et france, 3000 à venir dans le reste de l'europe d'ici 2015.
Après je peux rajouter tous les départs non remplacer, rien que sur le site de Lyon environ 2000 personnes en moins de 10 ans.
Maintenant parlons argent: les salariés de bourg viennent de subir une perte de 150€ par mois suppression des équipes idem en normandie, sur Lyon environ 200 ouvriers chome quasi toutes les semaines....
et je peux continuer comme cela pendant longtemps. donc hier c'est une usure morale et physique que les salariés ont exprimé, et ce n'est pas parce que mon voisin ce jete de la fenetre que je suis obligé de le suivre...
bonne journée

Signaler Répondre

avatar
Denis le 20/11/2014 à 09:37

@ Pas content : c'est la vie mon ami... , dans ma boite tous les jours je dois m'adapter , faire des heures sup. en fonction du boulot ou de son absence , des concessions avec les clients etc...Sinon on coule , c'est aussi simple que cela . Je ne pleure pas , me plein pas et on avance tous ainsi dans la bonne humeur ...grâce a cela , malgré la crise qui nous frappe de plein fouet , on est toujours là .
C'est la compétition internationale , ça ne m'enchante pas plus que cela , mais c'est un état de fait , marche ou crève camarade . Je vois que vous avez choisi votre camp , je n'irais donc pas pleurer sur votre sort lorsque vous n'aurez plus que des cailloux a manger...

Signaler Répondre

avatar
pascontent le 19/11/2014 à 20:44

sans commentaires... pour Denis, j ai été gréviste aujourd'hui et je travaille sur les lignes de montages, la flexibilité que veux mettre en place la direction et tout simplement un non respect des personnes et un véritable retour en 1789, quand une direction te dit qu il n y a ni choix ni négociation possible, signés ou quittés ces lieux...
la direction a prévue de dire 48 heures a l avance si oui non tu dois faire des heures sup, de te faire récupérer les temps d arrêt de production le jour même en fin de poste , te faire travailler un samedi et de chômer le lundi a leur bon vouloir
grande classe la flexibilité... les actionnaires sont mdr
et bonjour la super vie de famille

Signaler Répondre

avatar
KAKOU69 le 19/11/2014 à 17:46

Vous allez finir comme la S N C M à Marseille !!

Signaler Répondre

avatar
dodo le 19/11/2014 à 17:46

Autant ça ferme au lieu d' etre des esclaves

Signaler Répondre

avatar
Denis le 19/11/2014 à 17:30

Je vois que la CGT a encore choisi son moment pour faire grève ....soyez tranquille , les suédois , qui possèdent Renault Trucks , n'auront aucun scrupules a fermer les usines françaises.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.