Lyon : une bagarre se termine à coups de cric

Les policiers sont intervenus non loin de leur commissariat ce vendredi matin à 5h. Sur la place Jean-Macé dans le 7e arrondissement de Lyon, ils ont interpellé un homme de 20 ans. Il est soupçonné d'avoir participé à une bagarre dans un établissement de nuit rue Renan et, en compagnie d'autres individus, frappé un jeune homme avec un cric (ITT à déterminer). L'enquête se poursuit.

X
10 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
cocodev le 02/12/2014 à 15:14

Mes amis et moi étions la il ne s'agissait effectivement pas de skinhead et ce genre de personne mal élevé n'ont pas besoin d'alcool pour littéralement éclater la tête d'un pauvre ggarçon qui c'était seulement amusé en boite de nuit. Ce a quoi nous avons assisté n'était qu'un acte de lâcheté venant de personnes ne possédant aucune morale , ce qu'ils ont fait est grave on a tous pensé qu'il était mort.

Signaler Répondre

avatar
Arrllo le 29/11/2014 à 01:13

Et au passage ce n'était pas des skinheads qui ont commit ça mais plutôt leur extrême

Signaler Répondre

avatar
Arrllo le 29/11/2014 à 01:11

J'y ai assisté hier en sortant de la même boîte qu'eux. Ce qu'ils ont commit est très grave, ces 3 mecs méritent la prison pour leur act. Il aurait pu y rester, sur le coup j'ai cru qu'il était mort. Qu'elle catastrophe d'en arriver la, et dire qu'ils avaient aussi des câbles en fer et une bouteille de vin cassée pour se battre. Ils n'ont même pas d'honneur. Toutes mes pensées vont pour la personne agressée

Signaler Répondre

avatar
Pipa le 28/11/2014 à 15:27

Ce n est pas à coup de cric car ce matin en me rendant au travail j ai assisté a la bagarre et j'ai essayé de les sépares . Vraiment malheureux personne n'a bougée .vraiment des lâches j espère que le petit jeune n a rien eu de grave.

Signaler Répondre

avatar
Encore démasqué le 28/11/2014 à 14:59
Renaud a écrit le 28/11/2014 à 14h50

"je ne vous donnerai pas l'origine des agresseurs évidemment"

Skinheads ?
Identitaires décérébrés ?
Néo nazis lyonnais ?

Non, parce que des débiles violents bien "blancos", ça manque pas, hein. Lyon s'en est même fait une spécialité de ces ordures...

N'est-ce pas clochette ?

Signaler Répondre

avatar
Renaud le 28/11/2014 à 14:50

"je ne vous donnerai pas l'origine des agresseurs évidemment"

Skinheads ?
Identitaires décérébrés ?
Néo nazis lyonnais ?

Non, parce que des débiles violents bien "blancos", ça manque pas, hein. Lyon s'en est même fait une spécialité de ces ordures...

Signaler Répondre

avatar
SARKY le 28/11/2014 à 13:39
GT a écrit le 28/11/2014 à 11h09

J'avais aussi subi une agression à coup de cric dans la banlieue de Grenoble... je ne vous donnerai pas l'origine des agresseurs évidemment.

Des bagarrese dans ou en dehors des boîtes de nuit, j'en ai vu dans des boîtes africaines, dans des établissements au find fond de l'auvergne, dans les beaux établissements de Lyon.... Votre commentaire n'a pas de valeur factuelle, désolé.

Signaler Répondre

avatar
ben oui le 28/11/2014 à 13:18
bof a écrit le 28/11/2014 à 13h00

ne vous donnez pas la peine, des bagarres en sortie de boite, tous les jeunes alcoolisés et désireux de montrer leur testostérone ont en connu, pareil a la sortie de la traboule j'imagine

Il me semblait bien aussi que les agressions, les bagarres, les incivilités, c'est toujours l'extrême droite.

Signaler Répondre

avatar
bof le 28/11/2014 à 13:00
GT a écrit le 28/11/2014 à 11h09

J'avais aussi subi une agression à coup de cric dans la banlieue de Grenoble... je ne vous donnerai pas l'origine des agresseurs évidemment.

ne vous donnez pas la peine, des bagarres en sortie de boite, tous les jeunes alcoolisés et désireux de montrer leur testostérone ont en connu, pareil a la sortie de la traboule j'imagine

Signaler Répondre

avatar
GT le 28/11/2014 à 11:09

J'avais aussi subi une agression à coup de cric dans la banlieue de Grenoble... je ne vous donnerai pas l'origine des agresseurs évidemment.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.