Trafic de Subutex : transfert en France envisagé pour Aurore Gros-Coissy, en cas de condamnation

Trafic de Subutex : transfert en France envisagé pour Aurore Gros-Coissy, en cas de condamnation
DR

La famille d'Aurore Gros-Coissy demandera son transfert vers la France si la jeune fille est condamnée à de la prison ferme.

La Rhodanienne de 27 ans, originaire de St Romain de Popey, a été reconnue coupable de trafic de Subutex à l'Ile Maurice. Le tribunal de Port-Louis communiquera sa peine le 14 janvier prochain. En cas de condamnation, sa famille a annoncé ce jeudi qu'elle ferait appel.
Et si cet appel est rejeté, l'avocat de la jeune femme demandera le transfert d'Aurore Gros-Coissy en France afin qu'elle purge sa peine dans l'Hexagone.

Arrêtée en 2011 à l'aéroport de l'Ile Maurice avec dans ses bagages 1680 cachets de Subutex, la Rhodanienne risque jusqu'à 60 ans de prison. Elle a toujours clamé son innocence, affirmant avoir été piégé par son petit ami de l'époque.

X
1 commentaire
Laisser un commentaire
avatar
mag le 12/12/2014 à 10:34

île Maurice est un pays ou il y a des anomalies dans la façon qui juge , je dirais même que c'est bizarre la loi . Ma famille on payer le prix fort , je suis mauricienne et pas très fier d'être né la bas , mon frère c'est fait tuer par un criminel qui aurai du être en prison mais on lui laisse sortir comme bon lui semble ,il y a tellement de ripoux que vous ne pouvais pas imaginer dans un petit pays comme Maurice je me suis posé même la question que c'est le system est pourri .Il a tué mon frère et il prend que 5 ans et en plus le juge dit oh le pauvre il faut pas oublier que il est en prison en attendant son procès alors elle lui a enlevé les jours qu'il était en prison et le pire c'est qu'il sort ce mois ci pour bonne conduite . il va passer noël avec sa mère et ma mère doit aller à st Pierre pour ressentir la présence de mon frère six pied sous terre . c'est ça île Maurice un pays de merde............

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.