Discours de Hollande sur l'immigration : "un parfait décalage entre ses paroles et ses actes" pour Buffet

A l'occasion de l'inauguration du Musée de l'histoire de l'immigration, le chef de l'État a prononcé un discours très attendu sur le sujet, deux ans et demi après son élection. François Hollande s'est de nouveau déclaré favorable au droit de vote des étrangers lors des élections locales mais a aussi annoncé des éléments constitutifs d'un "parcours d'intégration" comme l'apprentissage du français.
Des propos qui n'ont pas convaincu le sénateur du Rhône, François-Noël Buffet, invité lundi soir sur France 24. Ce dernier a dénoncé "un discours sans acte du chef de l'État".
"Près d'une heure de discours laborieux sur l'identité national, sur l'intégration, d'un Président qui semble loin de la réalité vécue par les populations françaises et immigrées. Il y a un parfait décalage entre ses paroles et ses actes. Le budget 2015 que le Parlement vient de voter ne porte que des traces infirmes des réformes annoncées sur l'asile et la réforme du droit des étrangers. Il est une nouvelle fois seulement dans le déclaratif et va même jusqu'à défausser sur les forces républicaines d'une promesse de campagne : le droit de vote des étrangers. 50 mn de discours charmant pour la gauche où François Hollande a une fois de plus utilisé l'immigration pour faire la courte échelle au FN", a déploré le maire d'Oullins.

X
5 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
LoL le 17/12/2014 à 15:01

Le Parti Socialiste prend la suite de l'UMP et se vautre dans le politiquement correct mensonger...
Oui, sacro-sainte immigration, nous te devons tout !
Sans toi la France ne serait pas ce qu'elle est aujourd'hui, un pays riche, en pleine croissance, fier de ses origines et en paix.

Signaler Répondre

avatar
Yapadotrechauze le 17/12/2014 à 14:31

Et quand Marine Le Pen sera au pouvoir, ce musée servira-t-il à démontrer que l'immigration islamique a été un fléau ?

Signaler Répondre

avatar
hophop le 17/12/2014 à 14:19
jdcjdr a écrit le 17/12/2014 à 14h10

Tenir un discours sur l'immigration quand l'économie se casse la figure, que la sécurité est au plus mal, et que la confiance des français dans les institutions est en berne... c'est bien digne de la gauche.
On n'intègrera pas les populations immigrées en cultivant la repentance et en passant sous silence nos racines; on ne les intègrera pas en nous couchant devant leurs revendications lorsqu'elles sont incompatibles avec nos valeurs; on ne les intègrera pas en ayant honte de notre identité.

a défaut de vous coucher devant les revendications, allongez vous dans un lit vous avez manifestement sommeil et un coup ds le nez

Signaler Répondre

avatar
jdcjdr le 17/12/2014 à 14:10

Tenir un discours sur l'immigration quand l'économie se casse la figure, que la sécurité est au plus mal, et que la confiance des français dans les institutions est en berne... c'est bien digne de la gauche.
On n'intègrera pas les populations immigrées en cultivant la repentance et en passant sous silence nos racines; on ne les intègrera pas en nous couchant devant leurs revendications lorsqu'elles sont incompatibles avec nos valeurs; on ne les intègrera pas en ayant honte de notre identité.

Signaler Répondre

avatar
gillesb le 16/12/2014 à 20:20

J'aurais aimé aussi qu'il inaugure le musée " de la relance économique" et se mette enfin au boulot à aller chercher des contrats de part le monde et fasse revenir les industriels en France...

Mais bon vu que tout ce qu'il fait c'est pour diviser les français et affaiblir la france.... à croire que ce sont des ennemis qui veulent du mal à notre pays qui l'ont mis en place?, en tout cas les français ne remercient pas Nassifatou Diallo.

un concours de circonstance qui fera date même dans 500 ans dans les livres d'histoire.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.