Olivier Brachet démissionne de son poste de vice-président de la Métropole de Lyon

Olivier Brachet démissionne de son poste de vice-président de la Métropole de Lyon
Olivier Brachet - LyonMag

Celui qui était vice-président à l'habitat, au logement et à la politique de la ville a annoncé ce lundi matin démissionner de tous ses mandats d'élus de la Métropole de Lyon.

Une décision qui intervient "en raison de désaccords profonds sur les orientations budgétaires et la méthode retenue pour faire face aux difficultés financières. (...) En raison tout spécialement du recul important des moyens de l'action foncière pour l'habitat et le refus de discuter de moyens alternatifs", explique Olivier Brachet dans un communiqué.

Gérard Collomb n'a pas tardé à réagir à cette annonce. "Je prends acte de la démission de M. Olivier Brachet. Il est vrai que du fait de la diminution des dotations de l'État aux collectivités, les budgets seront plus resserrés. Les budgets, tous les budgets ! Dans une telle situation, où il faut évidemment faire face, M. Olivier Brachet dont j'ai pu apprécier les qualités au cours de ces dernières années, ne se sent pas en capacité d'affronter une telle situation. J'en prends acte. J'accepte sa démission de ses fonctions de conseiller métropolitain et du mandat de conseiller d'arrondissement. Michel Le Faou sera chargé de la compétence Urbanisme et de la compétence Habitat et Logement qui sont complémentaires. S'agissant de la Politique de la Ville, elle sera confiée à un conseiller délégué à qui j'attribuerai cette fonction dans les prochains jours. Le logement continuera à être notre priorité", a déclaré le président de la Métropole de Lyon.

Olivier Brachet, issu de la société civile, avait été élu lors des municipales en 2008 puis réélu en 2014. Il avait notamment été directeur de campagne de Gérard Collomb aux municipales de 2014.

13 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
les chasselands apprécieront le 03/02/2015 à 09:09
Truon a écrit le 02/02/2015 à 22h20

La maison Collomb est en perdition. Ce sont les supplétifs de Synergie qui le maintienne en vie.

et de la commission "territoires" que COLLOMB a colombiné pour avoir la majorité en achetant les faibles comme le nouveau maire de CHASSIEU qui a pourtant fait toute sa campagne en tapant sur collomb

de ce genre d'élus bien fragiles qui renient leurs électeurs et tueraient père et mère pour croire avoir du pouvoir et surtout les indemnités qui vont avec et qui font le jeu du baronnet artificiellement encore et toujours en place

Signaler Répondre

avatar
servons nous dans le plat le 03/02/2015 à 08:26

il n est pas d accord avec l augmentation de 20% des indemnits des lus, vote la semaine dernire par la majorit Collomb!

Signaler Répondre

avatar
Truon le 02/02/2015 à 22:20

La maison Collomb est en perdition. Ce sont les supplétifs de Synergie qui le maintienne en vie.

Signaler Répondre

avatar
collomb mensonge le 02/02/2015 à 20:26

Non tous les budgets n'ont pas diminués puisque m Collomb et consort ont voté une augmentation de leur traitement ! Menteur !

Signaler Répondre

avatar
Nostromo le 02/02/2015 à 18:25

Juste pour revenir au cœur du sujet...
Olivier Brachet démissionne en raison d'un "recul important des moyens de l'action foncière pour l'habitat", ce qui est effectivement attesté par tous les acteurs du logement à Lyon
Dans le même temps, Gérard Collomb dit " Le logement continuera à être notre priorité"
C'est ce qu'on appelle une divergence de points de vues
Ceci est à mettre en parallèle avec un article tout récent où la FNAIM nous dit que tout va bien
C'est cela oui

Signaler Répondre


avatar
Ula le 02/02/2015 à 17:12

124 mecs vires par gégé en 14 ans d'empire

Signaler Répondre

avatar
Robert le 02/02/2015 à 16:55
Kolon a écrit le 02/02/2015 à 16h42

Les indemnités d'élus n'entrent pas dans les budgets.
Seuls tous les autres financements et particulièrement ceux pour le peuple sont considérés pour les budgets en baisse.

Vous faites un trait d'humour ou écrivez par méconnaissance, que les indemnités des élus n'entrent pas dans le budget ??

Mais alors d'où provient l'argent dédié a cette ligne budgétaire, partie indissociable du dit budget ?...

Signaler Répondre

avatar
blurp le 02/02/2015 à 16:54

C'est le bordel chez Collomb. Plus de majorité, plus de direction, mais par contre il se gave financièrement avec ses VP et ses conseillers délégués

Signaler Répondre

avatar
Kolon le 02/02/2015 à 16:42

Les indemnités d'élus n'entrent pas dans les budgets.
Seuls tous les autres financements et particulièrement ceux pour le peuple sont considérés pour les budgets en baisse.

Signaler Répondre

avatar
monaco le 02/02/2015 à 16:38

vive olivier brachet

Signaler Répondre

avatar
Mon Dieu, ils sont fous. le 02/02/2015 à 16:21

"Tous les budgets seront resserrés" dit Gérard Collomb !
Mais alors, cette augmentation de 20% des salaires de nos élus ??
Gégé prends vite ta retraite car même les maisons de vieux ne voudront plus de toi !!!

Signaler Répondre

avatar
Robert le 02/02/2015 à 16:19

Chacun appréciera le double discours du kalif socialiste.

" les budgets seront plus resserrés. Les budgets, tous les budgets ! "

Et bien non kalif, pas tous les budgets !

Puisque vous avez initier et fais valider par vos godillots, 20% d'augmentation pour leurs indemnités !

Elle est pas belle la vie hein kalif ?!

Raconter tout et son contraire, c'est possible à Lyon, car il n'y a peu voir pas du tout de contradicteurs et des électeurs continuent de voter pour vous !

Faits révélateurs, du pitoyable état dans lequel est notre démocratie locale.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.