Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

LyonMag.com

La création de la métropole de Lyon passait (encore) devant le Sénat ce mardi

LyonMag.com

Un mois et demi après sa naissance, la Métropole de Lyon a vu sa création finalisée par le Sénat.

C'est un peu pompeux, mais il restait aux sénateurs à adopter deux projets de loi ratifiant des ordonnances. Le Sénat était appelé à ratifier une ordonnance du gouvernement portant diverses mesures relatives à l'organisation des différentes instances de la métropole et du département du Rhône, notamment le territoire d'intervention de l'État et l'organisation de ses services déconcentré, ou encore l'adaptation et l'entrée en vigueur de certaines dispositions du code général des collectivités territoriales, du code général des impôts et d'autres dispositions législatives applicables à la métropole de Lyon.

Dans un communiqué, le sénateur-maire UMP d'Oullins a indiqué être intervenu au Sénat "pour rappeler toute la nécessité du lien qui doit perdurer entre les communes et la Métropole, notamment par une représentation équilibrée des territoires" : "La 3ème ordonnance prise par le Gouvernement relative à l'élection des conseillers métropolitains de Lyon qui sera prochainement soumise au parlement pose problème, 43 des 59 communes de la Métropole sont opposés au découpage électoral proposé." Il a également soulevé l'absence de parité dans la commission permanente qui fait actuellement l'objet d'un recours devant le Conseil d'Etat, du groupe UMP DVD et apparentés du grand Lyon.

A noter que c'est désormais aux députés de valider l'ensemble du texte.


Commentaires 6

Déposé le 12/02/2015 à 09h45  
Par Tiers Etat Citer

Jeansais a écrit le 11/02/2015 à 18h46

Les élus "se servent " mais ne sont pas "au service"...
Proposition d'une réponse au moins partiel pour donner un peu d'air à la vie politique:
limiter le nombre de mandats ( c'est en cours et partiellement réalisé) mais surtout limiter le nombre de renouvellement de mandats à 2 voir 3 réélections maximum possibles pour la même fonction...
Chiche ?
Mais les électeurs toujours râleurs sont les premiers à revoter leur renouvellement pour 3 , 4 ou 5 mandats..

Bien d'accord, mais aussi redonner du pouvoir aux communes, pour que le citoyen retrouve un peu de pouvoir sur les décisions qui l’intéressent directement, élire le président de la baronnie au suffrage direct, mettre de la proportionnelle,mettre en vigueur les référendums locaux, rendre responsable les élus sur l'atteinte des objectifs qu'ils se sont eux-mêmes fixés lors des élections, prendre les sanctions correspondantes (comme dans une entreprise que Collomb vante tant mais qu'il méconnaît)..

Déposé le 11/02/2015 à 18h57  
Par merci petit SELLES Citer

Tiers Etat a écrit le 11/02/2015 à 17h46

hé oui mon coco, on assiste à une centralisation du pouvoir au niveau régional , le contraire de la décentralisation voulue par G.Deferre. On assiste à la naissance des baronnies locales, le citoyen est de plus en plus éloigné des décisions, les communes n'ont plus de pouvoir, les citoyens paient de plus en plus d'impôts pour satisfaire les projets grandioses et inutiles des barons/dictateurs contre lesquels le citoyen qui subit, ne peut rien faire. Le vote communale devient inutile, puisque les maires locaux sont aux ordres du baron, la démocratie se meurt, l'abstention va croitre, on revient à la France du Moyen Age, paie tes impôts et ferme ta gueule, c'est le message de Collomb/Sturla/Rivalta. Ils vont tuer la démocratie, ils s'étonnent de la montée du FN, ils en sont la cause.

il faut désormais ajouter à cette liste le nom du nouveau maire de chassieu qui a fait toute sa campagne en défonçant le baronnet et qui, oh surprise ! est si faible qu'il est tombé sous la flaterie (l'égo d'exister auprès du DIEU local), et le charme d'indemnités et tout ce qui va avec, que lui a vantées la baronnie, permettant à ce POUTINE de se maintenir en majorité (c'était à une voix près et ce fut celle du traitre vis à vis de ses électeurs !)

Déposé le 11/02/2015 à 18h46  
Par Jeansais Citer

Tiers Etat a écrit le 11/02/2015 à 17h46

hé oui mon coco, on assiste à une centralisation du pouvoir au niveau régional , le contraire de la décentralisation voulue par G.Deferre. On assiste à la naissance des baronnies locales, le citoyen est de plus en plus éloigné des décisions, les communes n'ont plus de pouvoir, les citoyens paient de plus en plus d'impôts pour satisfaire les projets grandioses et inutiles des barons/dictateurs contre lesquels le citoyen qui subit, ne peut rien faire. Le vote communale devient inutile, puisque les maires locaux sont aux ordres du baron, la démocratie se meurt, l'abstention va croitre, on revient à la France du Moyen Age, paie tes impôts et ferme ta gueule, c'est le message de Collomb/Sturla/Rivalta. Ils vont tuer la démocratie, ils s'étonnent de la montée du FN, ils en sont la cause.

Les élus "se servent " mais ne sont pas "au service"...
Proposition d'une réponse au moins partiel pour donner un peu d'air à la vie politique:
limiter le nombre de mandats ( c'est en cours et partiellement réalisé) mais surtout limiter le nombre de renouvellement de mandats à 2 voir 3 réélections maximum possibles pour la même fonction...
Chiche ?
Mais les électeurs toujours râleurs sont les premiers à revoter leur renouvellement pour 3 , 4 ou 5 mandats..

Déposé le 11/02/2015 à 17h46  
Par Tiers Etat Citer

Jeansais a écrit le 11/02/2015 à 17h01

Ah la commune ! touche pas à ma mairie,mon village,mon bourg, ma ville..même si les communes n'ont plus guère de fonctions propres à part les écoles primaires,les salles de fêtes et les cimetières...
Les français sont heureux avec leurs 36 500 communes ( environ) dont près de 27 000 ont moins de 1000 habitants..
C'est pas encore pour demain qu l'on fera la révolution communale
Payez en paix braves gens !

hé oui mon coco, on assiste à une centralisation du pouvoir au niveau régional , le contraire de la décentralisation voulue par G.Deferre. On assiste à la naissance des baronnies locales, le citoyen est de plus en plus éloigné des décisions, les communes n'ont plus de pouvoir, les citoyens paient de plus en plus d'impôts pour satisfaire les projets grandioses et inutiles des barons/dictateurs contre lesquels le citoyen qui subit, ne peut rien faire. Le vote communale devient inutile, puisque les maires locaux sont aux ordres du baron, la démocratie se meurt, l'abstention va croitre, on revient à la France du Moyen Age, paie tes impôts et ferme ta gueule, c'est le message de Collomb/Sturla/Rivalta. Ils vont tuer la démocratie, ils s'étonnent de la montée du FN, ils en sont la cause.

Déposé le 11/02/2015 à 17h28  
Par le plein délire du baronnet, ça ne fait plus rire personne Citer

DIEU est arrivé à LYON, il enfonce les portes ouvertes, il fait du buzz sur tous les plateaux pour "exister" ....

il prétend qu'une augmentation de 20% des indemnités des conseillers communautaires (qui se cumulent avec leurs indemnités de mairie) permet de faire une économie de 1,5 Millions d'euros

Il compte comme nos édiles nationales : "ça coute moins que ça aurait pu coûter" donc c'est une économie, et ce juste après fait l'aveu que la fiscalité locale allait être de plus 5% en 2015

C'est ENORME !

Déposé le 11/02/2015 à 17h01  
Par Jeansais Citer

Ah la commune ! touche pas à ma mairie,mon village,mon bourg, ma ville..même si les communes n'ont plus guère de fonctions propres à part les écoles primaires,les salles de fêtes et les cimetières...
Les français sont heureux avec leurs 36 500 communes ( environ) dont près de 27 000 ont moins de 1000 habitants..
C'est pas encore pour demain qu l'on fera la révolution communale
Payez en paix braves gens !

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.