Air France supprimera 28 postes à Lyon

Air France supprimera 28 postes à Lyon
LyonMag.com

Alors qu'Air France a annoncé son intention de supprimer 496 postes, le plan de départs volontaires a été précisé ce vendredi.

L'aéroport de Lyon-St Exupéry est concerné par ce plan social qui débutera fin juin.
28 postes seront supprimés sur la plateforme lyonnaise. Il s'agit prioritairement d'agents de pistes ou encore de personnels d'accueil.

5 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
philenice le 14/02/2015 à 13:01
Nostromo a écrit le 14/02/2015 à 08h36

Il s'agit donc de gains de productivité. Comme dans beaucoup d'entreprises dont la mienne, "grâce" à Internet notamment.
Ce qui m'amène à une autre question : Que restera t il comme travail à faire ? Même les avions seront à terme automatisés et ne nécessiteront plus de pilotes, ou alors un seul qui fera aussi le service pour ne pas perdre de temps.
S'il n'y a plus de travail, ni de revenu, qui prendra l'avion finalement ?

@nostromo...On est d'accord dans 50 ans ou +, les produits seront fabriqués sans main d'oeuvre.
L'accès aux services deviendra de moins en moins cher, la redistribution fiscale permettra de vivre sans travailler... après je ne sais plus !!!

Signaler Répondre

avatar
Nostromo le 14/02/2015 à 08:36
severine69 a écrit le 13/02/2015 à 21h52

Ces postes sont devenus "non indispensables" a cause d internet , des bornes mais aussi surtout à cause du recours à la sous traitance pour plus de compétitivité . Air France n a de toute façon plus bc le choix et doit se résoudre à sous traiter pour baisser les coûts et rester dans la course . Par contre ces postes sont définitivement perdus car les low cost ne créent pas d emplois au sol bien au contraire .....

Il s'agit donc de gains de productivité. Comme dans beaucoup d'entreprises dont la mienne, "grâce" à Internet notamment.
Ce qui m'amène à une autre question : Que restera t il comme travail à faire ? Même les avions seront à terme automatisés et ne nécessiteront plus de pilotes, ou alors un seul qui fera aussi le service pour ne pas perdre de temps.
S'il n'y a plus de travail, ni de revenu, qui prendra l'avion finalement ?

Signaler Répondre

avatar
severine69 le 13/02/2015 à 21:52

Ces postes sont devenus "non indispensables" a cause d internet , des bornes mais aussi surtout à cause du recours à la sous traitance pour plus de compétitivité . Air France n a de toute façon plus bc le choix et doit se résoudre à sous traiter pour baisser les coûts et rester dans la course . Par contre ces postes sont définitivement perdus car les low cost ne créent pas d emplois au sol bien au contraire .....

Signaler Répondre

avatar
severine69 le 13/02/2015 à 21:51

Ces postes sont devenus "non indispensables" a cause d internet , des bornes mais aussi surtout à cause du recours à la sous traitance pour plus de compétitivité . Air France n a de toute façon plus bc le choix et doit se résoudre à sous traiter pour baisser les coûts et rester dans la course . Par contre ces postes sont définitivement perdus car les low cost ne créent pas d emplois au sol bien au contraire .....

Signaler Répondre

avatar
Nostromo le 13/02/2015 à 17:41

28 postes en moins sur l'accueil et les agents de pistes, hum hum...
Je vois plusieurs possibilités
- Ces postes n'ont jamais servi à rien et dans ce cas, pourquoi avoir attendu si longtemps
- Ces postes étaient nécessaires et c'est le client qui va trinquer : plus d'accueil, des attentes, bordel sur les pistes, etc...
- Ces postes étaient nécessaires et Air France va les externaliser à bas coût et basses prestations sociales auprès de sociétés tierces. Des roumains qui dorment dans leur voiture à 500 € par mois sur les pistes, pourquoi pas
- Le trafic baisse partout chez Air France. Ces personnes seront réembauchées par des compagnies qui tournent mieux
- Et bien d'autres options
Quelqu'un a la réponse ? Parcequ'il se passe en gros la même chose dans mon entreprise et que je me pose les mêmes questions

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.