Hospitalisé à Lyon après avoir été attaqué à coups de barre de fer par son employé

Hospitalisé à Lyon après avoir été attaqué à coups de barre de fer par son employé

Un ouvrier de 24 ans est poursuivi pour tentative de meurtre sur son patron. Mercredi soir, ce chef de chantier de 34 ans a été violemment frappé dans un hôtel de Bourgoin-Jallieu. Il a d'abord reçu des coups de poing, avant que son agresseur ne se saisisse d'un pied de table en fer pour le frapper. Il souffre d'une fracture du crâne et d'un sévère traumatisme crânien. Transporté à l'hôpital, il a été admis à l'hôpital neurologique de Lyon.
Les circonstances de l'agression restent encore à préciser, mais il pourrait s'agir d'une soirée trop arrosée qui aurait mal tourné. Le suspect, qui ne se souvenait même pas de la bagarre, a vu sa garde à vue prolongée jeudi soir.

10 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
publié le 20/02/2015 à 10:33

Moi je comprend pas que les mecs du BTP travaillent comme ça, le travail en lui meme est déjà très dur, il y'a la crise et le chomage, mais en plus il faut supporter des insultes sans raisons, des menaces et avoir à se battre, ou se battre pour protéger d'autres personnes, non mais remettez vous en cause les mecs, sa le fait pas quoi, on est collègues de travail, pas ennemis...

Signaler Répondre

avatar
emploi en demande le 20/02/2015 à 10:26

Sinon qu'est qu'un gars de 24 ans faisait dans un hotel avec un autre de 34ans ? Brrrr

Signaler Répondre

avatar
demandeur d'emploi le 20/02/2015 à 10:25

En tout cas, ça fait 2 postes d'ouvriers de chantier disponible, c'est une bonne nouvelle, pourrait on avoir le nom de la boite concerné, afin d'y postuler ?

Signaler Répondre

avatar
ampère le 20/02/2015 à 10:24

Le gars, il est pas prêt de retrouver un boulot, faut un référent pour les boites d'intérim, ça va être dur d'expliquer le licenciement, j'espère pour lui qu'il va faire 30ans ou perpétuité, parceque 60 ans de RSA, ça va pas être fun...

Signaler Répondre

avatar
1977p RF le 20/02/2015 à 10:17

En même temps avant de juger faut connaître les faits !

s'il était victime d'harcèlement physique ou moral très courant sur les chantiers, je peux le comprendre

Signaler Répondre

avatar
courant 10volt le 20/02/2015 à 10:15

lyonmag j'écris des choses intéressante tiré de mon expérience qui peuvent aider des gens ne censurer pas la moitié, merde

Signaler Répondre

avatar
courant 60volt le 20/02/2015 à 10:14

entre les insultes quotidiennes, la perspective du chomage, la baisse d'activité des constructions, les menaces de licenciement pour incompétence, les menaces de procès pour ouvrage non terminé dans les temps, ... c'est gonflant...

Signaler Répondre

avatar
reprise de courant le 20/02/2015 à 10:09

Vous allez voir, que le gamin nous a fait un Burn, sinon il n'aurait pas dit qu'il avait oublié

Signaler Répondre

avatar
baisse de courant le 20/02/2015 à 10:08

Puis les employeurs dans le BTP, on énormément de pression, qu'il font redescendre sur leur subalterne.
C'est plus ou moins du harcélement...

Signaler Répondre

avatar
courant le 20/02/2015 à 10:06

Dans le batiment c'est comme ça, ... c'est tellement courant, à quoi bon faire une brêve ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.