Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

DR

Assises du Rhône : le petit-fils de Christian Iacono entendu sur ses rétractations ce mercredi

DR

"Je me présente à vous pour innocenter mon grand-père".

Ce sont les mots par lesquels Gabriel Iacono s'est présenté à la cour d'assises du Rhône. Aujourd'hui âgé de 24 ans, le jeune homme est entendu ce mercredi matin. Un témoignage clé dans ce procès compliqué. "J'ai détruit ma famille, mon grand-père. Le seul coupable ici c'est moi", a-t-il expliqué à la barre.
Car c'est par lui que toute l'affaire avait commencé. Au début des années 2000, il avait accusé son grand-père de viol et de sévices sexuels. Une plainte qui a abouti à quinze années de procédure et deux condamnations en cour d'assises, dont la dernière à neuf ans de prison.
Sauf que depuis, Gabriel Iacono s'est rétracté. Onze ans après sa plainte. Une rétractation qui a poussé la cour de cassation à annuler la dernière condamnation de l'ancien maire de Vence. Ce qui explique pourquoi Christian Iacono est jugé actuellement pour une troisième fois, en révision, devant la cour d'assises du Rhône.

Dans ses dernières interviews Gabriel Iacono s'était dit très anxieux de faire face à la cour. Il doit désormais expliquer aux juges pourquoi il a menti. Son but : faire innocenter son grand-père.
Un témoignage d'ores et déjà fragilisé par celui de son père mardi. Philippe Iacono, le père de Gabriel et fils de Christian, a évoqué à la barre une autre hypothèse. Selon lui son fils aurait bien été abusé lorsqu'il était enfant, mais peut-être pas par son grand-père.
 Le verdict est attendu le 27 mars prochain.



Tags : iacono |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.