Le FN boycotte Perben

"Pas une voix aux listes Perben". C'est le titre du communiqué de presse envoyé par le Front national trois jours avant le second tour des municipales. "Hormis la compétition politicienne, rien ne distingue le projet de société de Dominique Perben de celui de Gérard Collomb" poursuit ce communiqué, en critiquant notamment le "même consentement à la décadence" et la "même persécution imbécile des automobilistes". Bref, l'objectif du FN est de faire perdre Perben dans les trois derniers arrondissements encore gagnables par l'UMP : les 2e, 4e et 6e.
Reste qu'avec son faible score au premier tour des municipales (4,15% contre 6,95% en 2001), pas sûr que cet appel du FN soit très efficace. "Le petit bonhomme n'est pas mort" tranche Bruno Gollnisch, le numéro 3 du FN, en expliquant les raisons de cette déroute : "Notre candidat, le Dr Edgar Morin, a fait un bon score compte tenu du peu de temps qu'il a eu pour faire campagne, après mon retrait suite à mes problèmes de santé l'été dernier. Puis au retrait de Christophe Boudot pour des raisons professionnelles". Et le candidat du FN en 2001 à Lyon d'ajouter : "Et aux cantonales, on a progressé par rapport aux législatives. En gagnant plusieurs points sur les cantons d'Amplepluis, de Bron, de Lyon..."

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.