Nord-Isère : le contrôleur soupçonné d'agression sexuelle a été relaxé

Nord-Isère : le contrôleur soupçonné d'agression sexuelle a été relaxé

Le tribunal de Bourgoin-Jallieu se penchait mercredi sur cette affaire qui remonte au 3 février dernier.
Ce contrôleur SNCF était poursuivi pour agression sexuelle sur une jeune femme de 18 ans alors qu'elle attendait un train pour Grenoble à la gare de Saint-André-le-Gaz. Selon les dires de la victime, l'homme âgé de 35 ans aurait entamé une conversation sur le quai. Une fois à bord, il se serait assis à côté d'elle et il aurait fait des attouchements : il lui aurait d'abord touché le mollet, puis la cuisse, avant de se saisir de sa main. Poursuivi pour agression sexuelle, par personne abusant de l'autorité que lui confèrent ses fonctions, le parquet avait requis six mois de prison avec sursis contre lui. Mais face aux incohérences de la victime, le tribunal a décidé de le relaxer.

1 commentaire
Laisser un commentaire
avatar
limousin le 08/04/2015 à 13:40

et oui.... il n'était que "soupçonné".
Et que faites-vous de la présomption d'innocence ?

Et s'il s'avérait qu'il n'avait pas commis les faits reprochés (passons sur les "incohérences de la victime" et parlons plutôt d'une enquête policière sérieuse), la presse imagine-t-elle un tant soit peu le mal qui aura été fait chez ce "présumé coupable" ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.