Un grand repas inter-religieux prévu lundi à la Préfecture du Rhône

Un grand repas inter-religieux prévu lundi à la Préfecture du Rhône
LyonMag.com

Le nouveau préfet du Rhône a choisi de réunir ce lundi les représentants des différentes communautés religieuses de la région pour un dîner à la Préfecture du Rhône.

Sont notamment conviés le Cardinal Philippe Barbarin, mais aussi Richard Wertenschlag, le grand rabbin de Lyon, Kamel Kabtane, le Recteur de la grande mosquée de Lyon ou encore Etienne Tissot, le président de l'Eglise Protestante unie de France et Jean-Jacques Osmandjian, le président du conseil paroissial de l'Eglise Arménienne.

"Cette rencontre s'inscrit dans le cadre d'une mission confiée par Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur à l'Inspection Générale de l'Administration pour recenser les bonnes pratiques en termes de vivre ensemble dans le cadre de notre laïcité républicaine. Cette mission a pour but d'éclairer le Gouvernement sur ce qui pourrait permettre la coexistence entre chacun, quelles que soient leurs croyances et dans le principe de séparation de l'Etat et des cultes. Si le dialogue inter-religieux n'est nullement du ressort de l'Etat, dans sa dimension théologique, la coexistence des croyants et de ceux qui ne croient pas apparaît désormais comme un sujet de première importance pour les pouvoirs publics", expliquent les services de la préfecture.

23 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
gillesbb le 20/04/2015 à 19:28

Je trouve cette démarche excellente si elle était vraie, dommage qu'il n'y ait pas d'autres minorités invitées comme les bouddhistes ou les hindous, ou les ...........?

Mais tout ce qui peut ramener de la paix je prends, le recteur de Lyon avait fait de magnifiques discours suite aux actes déployés ailleurs, ce genre de gars qui ose dire la vérité faut l'aider!!! y a plus de couillus à Lyon qui osent appeler un chat un chat , honte à vous les politicos /cumulards/justiciables

Signaler Répondre

avatar
République Laïque le 20/04/2015 à 18:36
A la soupe a écrit le 20/04/2015 à 18h30

Et nous les athés, on a aussi le droit de venir manger?

Non, toi tu finance le repas avec tes impôts, chacun son rôle.

Signaler Répondre

avatar
A la soupe le 20/04/2015 à 18:30

Et nous les athés, on a aussi le droit de venir manger?

Signaler Répondre

avatar
duchmol le 19/04/2015 à 23:39

Les cathos vont manger cacher ou allal ?

Signaler Répondre

avatar
Noisy le 15/04/2015 à 17:26
Ridicule a écrit le 15/04/2015 à 06h02

Totalement faux, les heures hebdomadaires des enseignants sont les mêmes mais la journée d'école, elle, fait une heure de moins.

la journée des enseignants restant la même selon vous pourquoi les collectivités doivent elles recruter des personnes et éventuellement des bénévoles titulaires ou non du BAFA pour occuper la difference de temps, n'aurait on pas du former les enseignants à assurer cet écart de temps ... Ecole ou pas école ? à qui cela profite t il ?

Signaler Répondre

avatar
Ridicule le 15/04/2015 à 06:02
Noisy a écrit le 14/04/2015 à 20h02

décision de l'état de même type que celle qui a été prise de réduire le temps scolaire géré par l'éducation nationale mais d'obliger les communes à financer le temps supprimé , tout cela avec le prétexte qeu la journée des enfants était trop longue, il me semble que celle ci n'a pas diminué par cette mesure, mais que seul les horaires des enseignants ont été modifiés à la baisse, sans probablement diminuer leur rémunération au prorata... et alors que 30000 postes étaient créés. Là? de même, Paris prend une décision, les villes paient ... Décidement ce gouvernement ne fait que tenter de changer le peuple et gérer les idéologies , en fait se mêle de ce qui ne le regarde pas plutôt que de gérer ses économies diminuer ses fonctionnaires au lieu d'en créer de nouveaux et de nouvelles obligations?;;; une question me vient, si l'administration n'accepte pas de signe religieux comment va t'elle savoir quelle est la religion de l'interlocuteur, l'administration doit gérer le civil, ... La ville de Lyon ne s'est elle pas fait reprendre lorsqu'elle a aidé à une fête de batelier ...à tradition religieuse, combien va couter ce repas de religieux selectionnés, probablement plus que la contribution versée à cette fête traditionnelle....

Totalement faux, les heures hebdomadaires des enseignants sont les mêmes mais la journée d'école, elle, fait une heure de moins.

Signaler Répondre

avatar
Noisy le 14/04/2015 à 20:02

décision de l'état de même type que celle qui a été prise de réduire le temps scolaire géré par l'éducation nationale mais d'obliger les communes à financer le temps supprimé , tout cela avec le prétexte qeu la journée des enfants était trop longue, il me semble que celle ci n'a pas diminué par cette mesure, mais que seul les horaires des enseignants ont été modifiés à la baisse, sans probablement diminuer leur rémunération au prorata... et alors que 30000 postes étaient créés. Là? de même, Paris prend une décision, les villes paient ... Décidement ce gouvernement ne fait que tenter de changer le peuple et gérer les idéologies , en fait se mêle de ce qui ne le regarde pas plutôt que de gérer ses économies diminuer ses fonctionnaires au lieu d'en créer de nouveaux et de nouvelles obligations?;;; une question me vient, si l'administration n'accepte pas de signe religieux comment va t'elle savoir quelle est la religion de l'interlocuteur, l'administration doit gérer le civil, ... La ville de Lyon ne s'est elle pas fait reprendre lorsqu'elle a aidé à une fête de batelier ...à tradition religieuse, combien va couter ce repas de religieux selectionnés, probablement plus que la contribution versée à cette fête traditionnelle....

Signaler Répondre

avatar
sectes le 14/04/2015 à 10:57

Les Raéliens sont aussi invités?

Signaler Répondre

avatar
Noisy le 14/04/2015 à 10:50
cours de droit 1er année a écrit le 14/04/2015 à 06h15

Il est du rôle de l'état de garantir la liberté et le bon déroulement des cultes.

A ce titre d'ailleurs le ministre de l'intérieur est aussi le ministre des cultes.

Le rôle du préfet est donc tout à fait justifié.

Avant de l'ouvrir il faudrait peut être savoir de quoi on parle.

en réponse à cours de droit 1ere année, rappel de la devise de la France Liberté Egalité Fraternité, il n'y a pas à discuter ni a changer la devise, juste la respecter, pas besoin de loi pour nous limiter dans le respect de l'autre. mais c'est souvent le respect de 'lautre qui est oublié par ce gouvernement qui souhaite créer la religion laique en effaçant toutes les autres ou surtout en gommant certaines au profit d'autres plus . je rappelle que s'integrer n'est pas envahir ni squatter.

Signaler Répondre

avatar
dingue!! le 14/04/2015 à 10:49

Pourquoi les athés devraient payer pour ça??

Signaler Répondre

avatar
guy03100 le 14/04/2015 à 10:09

Il ne s'agit pas ici de discuter de quelconques menaces sur la libert des cultes (auquel cas le Prfet serait effectivement dans son rle). En la circonstance, il s'agit prtendument de mieux organiser le "vivre-ensemble" entre "croyants" en un dieu (pourtant de moins en moins nombreux, et dont pour une bonne partie ne se reconnat pas ou plus dans le cadre institutionnalis des religions, moins de 5 % de la population va la messe...) et non croyants (en hausse, 35 % de la population et dsormais majoritaires dans la tranche 15-24 ans)... mais sans aucune reprsentation de ces derniers cette manifestation !!! Si l'Etat est garant de la libert des cultes de par la loi de 1905,on peut quand mme aussi et d'abord rappeler que la France est une Rpublique laque, aux termes de l'article 1 de sa Constitution. Cette manifestation de complaisance, pour ne pas dire de connivence caractre communautariste, avec les institutions religieuses, est un pur scandale.

Signaler Répondre

avatar
Citoyenne le 14/04/2015 à 10:00

Et les laïcs sont ils invites!?!? En quoi une réunion avec des "responsables" religieux est utile pour orienter une politique dont tout est écrit dans la loi...la morale religieuse n'a rien à nous dire..tout est dit au dessus de nos mairies: Liberté.Egalite.Fraternité ...et celà pour tous croyants ou non

Signaler Répondre

avatar
Val le 14/04/2015 à 07:52

Ou sont les athées, qui représente pourtant une grande partie de notre pays?

Signaler Répondre

avatar
cours de droit 1er année le 14/04/2015 à 06:15
NOISY a écrit le 13/04/2015 à 17h59

du grand n'importe quoi , la coexistance a toujours existé le respect des pratiques du pays hôte ne semble plus l'être, l'integration n'est plus de mise , se fondre dans la culture visitée non plus, en tout cas plus chez nous semble t il ... Ce gouvernement a vraiment de l'argent à gaspiller en réception. qu'il se mêle de ce qui le concerne l'administration les services on ne lui demande pas plus.

Il est du rôle de l'état de garantir la liberté et le bon déroulement des cultes.

A ce titre d'ailleurs le ministre de l'intérieur est aussi le ministre des cultes.

Le rôle du préfet est donc tout à fait justifié.

Avant de l'ouvrir il faudrait peut être savoir de quoi on parle.

Signaler Répondre

avatar
Frères Musulmans ou salafistes : tous islamistes! le 13/04/2015 à 22:19

Ce Gouvernement est en-dessous de tout, et dire qu'HOLLANDE avait promis d'inscrire la loi de 1905 dans la Constitution!

Cette communautarisation confesssionnelle n'est dûe et ne profite qu'aux Frères Musulmans, dont tous ces gens sont largement complices!

Signaler Répondre

avatar
guy le 13/04/2015 à 22:06

Le changement, c'est maintenant...

Signaler Répondre

avatar
Tomakchaffe le 13/04/2015 à 21:07

Personne ne défendra un point de vue athée ? Organiser un débat pour la coexistence de ceux qui croient et de ceux qui ne croient pas sans ceux qui ne croient pas, c'est très douteux ...

Signaler Répondre

avatar
SPARTACUS le 13/04/2015 à 20:54

De l'argent public pour faire discuter des religieux entre eux! C'est un scandale de plus!
L'Etat n'a pas à gérer les superstitions!

Signaler Répondre

avatar
Jeansais le 13/04/2015 à 20:25

Un remake de la Cène ? mais qui jouera le rôle de judas ?

Signaler Répondre

avatar
SED LEX le 13/04/2015 à 18:26
NOISY a écrit le 13/04/2015 à 17h59

du grand n'importe quoi , la coexistance a toujours existé le respect des pratiques du pays hôte ne semble plus l'être, l'integration n'est plus de mise , se fondre dans la culture visitée non plus, en tout cas plus chez nous semble t il ... Ce gouvernement a vraiment de l'argent à gaspiller en réception. qu'il se mêle de ce qui le concerne l'administration les services on ne lui demande pas plus.

Tout a fait ; Où va ce pays ?

Signaler Répondre

avatar
Robert le 13/04/2015 à 18:05

Là je crois qu'ont tiens un champion toute catégorie !

Le représentant de l'état, engage d'importantes dépenses d'argent publique, pour réunir des religieux ??

Donc pour ceux qui en douteraient encore. Les socialistes piétinent encore une fois la laïcité et se foutent de la gueule de leurs électeurs quand ils demandent aux citoyens de payer toujours plus d'impôts !!

Dimanche 12 avril, M6 a diffuser un reportage sur la ghettoïsation de notre pays.
Ghettoisation religieuses et communautaire, conséquence d'une politique conduite depuis les années 70, par la "droite" puis la "gauche".

Cliquez sur ce lien pour voir ce reportage. Un conseil, assoyez vous, certaines images et propos risqueraient de vous faire tomber à la renverse.

http://www.6play.fr/m6#/m6/zone-interdite/11476358-quartiers-sensibles-le-vrai-visage-des-nouveaux-ghettos

Signaler Répondre

avatar
NOISY le 13/04/2015 à 17:59

du grand n'importe quoi , la coexistance a toujours existé le respect des pratiques du pays hôte ne semble plus l'être, l'integration n'est plus de mise , se fondre dans la culture visitée non plus, en tout cas plus chez nous semble t il ... Ce gouvernement a vraiment de l'argent à gaspiller en réception. qu'il se mêle de ce qui le concerne l'administration les services on ne lui demande pas plus.

Signaler Répondre

avatar
Citoyendu69 le 13/04/2015 à 17:45

"recenser les bonnes pratiques en termes de vivre ensemble dans le cadre de notre laïcité républicaine"

Trop marrant.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.