Expatrié : un Lyonnais roi de l'inox au Brésil

Depuis trois ans, le Lyonnais Jean-Philippe Demaël gère la filiale brésilienne d’Arcelor-Mittal au Brésil. Tout en étant président du club de foot de Gueugnon.

Comment vous vous êtes installé au Brésil ?
Jean-Philippe Demaël : Depuis 1998, je travaille pour Usinor, devenu Arcelor-Mittal en 2006, le leader mondial de l’acier. J’ai d’abord été en poste à Paris puis en Suisse. Et en avril 2005, on m’a proposé de devenir président d’Acesita, la filiale brésilienne d’Arcelor à Belo Horizonte.
Vous avez hésité avant de partir ?
Oui, car ce départ entraînait beaucoup de changements dans ma vie familiale. Ma femme devait quitter son job chez EDF à Paris, il fallait inscrire nos enfants dans des écoles brésiliennes car il n’y a pas d’école française à Belo Horizonte... Mais j’ai craqué car Acesita est en pleine croissance, puisque c’est le seul producteur d’acier inoxydable en Amérique du sud, avec des résultats impressionnants : en 2007, on a fait 2,5 milliards de dollars de chiffre d’affaires pour un résultat de 500 millions de dollars avec 5 000 salariés ! En fait dans le secteur de l’acier inoxydable, c’est l’entreprise la plus rentable du monde !
Comment expliquer ces performances ?
D’abord parce que les Brésiliens sont très bien formés. D’ailleurs, 97 % des ouvriers de notre usine ont le niveau bac. Et puis les cadres brésiliens vont souvent se former en Europe ou aux Etats-Unis.
Votre rôle dans l’entreprise ?
Tenir nos objectifs. Notre siège est à Belo Horizonte et

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.