Accroché dans le derby, l'OL freiné dans la course au titre

Accroché dans le derby, l'OL freiné dans la course au titre
Nabil Fekir - LyonMag

L'OL espérait bien prendre sa revanche du match aller au terme duquel il
s'était incliné 3-0 mais c'est sur un résultat nul que le 110e derby
s'est achevé, dimanche à Gerland (2-2), un résultat qui freine les
Lyonnais dans la course au titre.

Bien sûr, ils reprennent la tête du classement à la différence de buts aux dépens du PSG mais les Parisiens ont un match en retard à disputer le 28 avril à domicile contre Metz.
Mais à cinq journées de la fin du championnat, ce sera difficile à rattraper. Il conviendra avant tout de bien négocier le déplacement dimanche à Reims qui vient d'aller gagner à Bastia pour au moins continuer à croire à la qualification directe en Champion's league.
L'Olympique Lyonnais, qui manque ainsi de reléguer Monaco (3e) à huit points, peut nourrir des regrets par rapport aux événements de la rencontre qui lui ont été contraires.
Dans un derby intense, de bon niveau technique avec les ajustements tactiques que l'on vit dans les grands matches, les Lyonnais auraient dû mieux concrétiser leur écrasante domination lors des 25 premières minutes qui n'a été récompensée que par un seul but de Clinton Njie.
Sur leur première incursion proche de la cage d'Anthony Lopes, les Verts ont obtenu l'égalisation par Max-Alain Gradel qui a transformé un penalty sur lequel Lindsay Rose commettait une faute de main incontestable.

A onze contre dix, les Stéphanois, qui espèrent encore accrocher le podium et qui rejoignent Marseille au 4e rang mais devancés à la différence de buts, ont alors pris l'avantage juste avant la mi-temps sur une nouvelle mauvaise appréciation de la défense avant d'égaliser peu après la pause par Christophe Jallet qui reprenait de la tête un coup franc joué par Nabil Fekir.
"On peut être déçu du résultat mais pas de la prestation de l'équipe", a souligné Hubert Fournier à la fin de la rencontre tout en soulignant la qualité de l'arbitrage de Said Enjimmi, reconnaissant le carton rouge logique.
"Il aurait fallu éviter les erreurs défensives qui nous ont coûté deux buts alors que l'équipe de Saint-Etienne avait du mal à franchir le milieu de terrain", a-t-il dit aussi reconnaissant "les vertus morales et techniques pour revenir dans la partie et y croire jusqu'au bout".

En infériorité numérique, l'OL a encore eu quelques possibilités de l'emporter mais sans parvenir à tromper Stéphane Ruffier bien moins sollicité que durant les 25 premières minutes au cours desquelles il a maintenu Saint-Etienne dans la partie.
Après la déroute de l'aller, l'Olympique Lyonnais avait su bien rebondir. Il faudra espérer qu'il en soit de même pour bien terminer la saison et concrétiser le bon parcours effectué jusqu'alors.

1 commentaire
Laisser un commentaire
avatar
vive les épinards le 21/04/2015 à 22:52

Dommage et tant mieux pour Paris :-)

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.