Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Alexandre Lacazette et son coach Hubert Fournier - LyonMag

Lacazette et l’OL continuent d’avancer

Alexandre Lacazette et son coach Hubert Fournier - LyonMag

De nouveau en tête de la Ligue 1 après sa victoire à Reims dimanche (4-2), l'OL continue d'avancer vers le titre ou la Ligue des Champions.

A quatre journées de la fin et six points d'avance sur Monaco, 3e, les chances de retrouver directement la Ligue des Champions sont désormais plus que sérieuses.
Avec huit longueurs sur Saint-Etienne, 4e, l'OL devrait au moins figurer sur le podium et disputer les tours préliminaires de C1.

Mais en poursuivant sur ce rythme, l'Olympique Lyonnais, invaincu en avril (3 victoires, 1 nul), maîtrise évidemment son destin pour terminer deuxième, beaucoup moins pour la première place en sachant que le PSG a un match en retard à disputer mardi contre Metz, l'avant-dernier, qui n'écarte pas d'envoyer au Parc des Princes une équipe largement diminuée. D'ici à ce que ce soit la réserve, il y a encore une marge.
Les Parisiens ont toutes les chances, après le carton infligé à Lille (6-1), samedi, de reprendre les commandes du championnat avec trois ou une longueurs d'avance sur l'OL. On imagine pas le PSG s'incliner même si le football réserve parfois quelques surprises qui font son charme.
Pour l'heure, seule la différence de but (+39 contre +35) sépare le PSG et l'Olympique Lyonnais.
Pour continuer à rêver, il faudra déjà l'emporter, samedi à Gerland (17h) face Evian-Thonon-Gaillard qui lutte sérieusement encore cette année pour son maintien en Ligue 1 (18e).

Bien sûr, en Champagne, l'OL n'a pas livré son meilleur match de la saison comme en a convenu Hubert Fournier mais il a permis de l'emporter et à Alexandre Lacazette d'inscrire son 26e but de la saison, le 50e de sa carrière en Ligue 1. C'est aussi le 3000e but de l'Olympique lyonnais en élite.
Lacazette bat enfin le fameux record d'André Guy dont on lui parlait tant depuis des semaines. Guy, 74 ans aujourd'hui, avait inscrit 25 buts en une seule saison, celle de 1968-69.
Il était un redoutable buteur des années 1960 qui a joué à Sochaux, Saint-Etienne, Lille, Lyon, Rennes, Toulon et Nevers en D2. Ironie du sort, il avait marqué le penalty de la finale de la coupe de France 1971 qui a permis à Rennes de battre l'OL (1-0) qui l'avait cédé au club breton six mois auparavant.

"Ce sont de beaux chiffres et j'espère encore marquer pour aider l'équipe à gagner", confie Lacazette qui entre ainsi dans l'histoire du club et qui peut désormais espérer atteindre la barre des trente buts à condition de ne pas être suspendu d'ici la fin du championnat. En recevant un avertissement à Reims, il est désormais sous la menace d'une suspension.
On retiendra la bonne performance de Clément Grenier qui était titulaire pour la première fois depuis son retour à la compétition, il y a un mois, après avoir été absent depuis mi-août. Il a cédé sa place à la 62e minute au profit de Jordan Ferri.



Tags : ol | olympique lyonnais |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.