Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

L’acteur Olivier Martinez fait condamner un Lyonnais

Laurent Galichet

Créateur du site croixrousse.net, Laurent Galichet a été condamné par le tribunal de grande instance de Paris à verser 500 euros de dommages et intérêt et à 1 000 euros de frais de justice à Olivier Martinez. L'acteur français réclamait 35 000 euros pour diffamation.

Qu’est-ce que vous reproche Olivier Martinez ?
Laurent Galichet : J’ai crée il y a un an un site internet qui référence tous les événements qui se passent à la Croix-Rousse, où je vis. Mais j’ai aussi installé des flux RSS, c’est-à-dire des liens qui présentent le titre d'un article, avec éventuellement la première phrase. Et si l’internaute clique dessus, il est renvoyé sur un autre site. Je récupère notamment un flux sur l’actualité people. Du coup, un dimanche soir à 23 heures, un début d’article sur Olivier Martinez a été mis sur mon site. Avec pour titre : “Kylie Minogue et Olivier Martinez de nouveau amoureux ?” Un mois plus tard, le mercredi 12 mars, j’ai été attaqué pour diffamation par Olivier Martinez, qui me réclame 35 000 euros.
Votre réaction ?
Je ne savais même pas qui était Olivier Martinez ! D’ailleurs ce n’est pas moi qui ait écrit l’article. En plus, l’info a dû rester maximum 6 heures en page d’accueil et seulement deux personnes ont cliqué dessus !
Mais vous êtes responsable de ce que vous publiez sur votre site !
Mais ce n’est pas moi l’éditeur de cet article ! C’est pour ça que je trouve cette assignation complètement injuste. D’autant plus que je fais ce site pour mon plaisir, d’ailleurs ça ne me rapporte rien. En fait, je me considère comme un vendeur de journaux. J’affiche des couvertures et les gens sont libres de les lire ou non. On ne va pas attaquer un marchand de journaux parce qu’il vend un magazine qui a écrit un article diffamatoire !
Vous contestez cette plainte ?
Bien sûr. L’avocat de Laure Manaudou avait lui contacté tous les sites qui avaient publié des photos de sa cliente nue pour leur demander de les enlever immédiatement, sinon il les attaquerait en justice. Alors que moi, personne ne m’a rien dit. Le flux date du 4 février et le 12 mars, on m’annonce que je vais être jugé à Paris. Avec une vingtaine d’autres sites internet qui ont été assigné le même jour pour la même information.
Vous allez continuer à faire votre site ?
Oui, mais si je suis condamné pour diffamation pour avoir simplement posé un flux RSS, on ne pourra plus faire circuler des infos. C’est tout le web participatif qui risque de mourir. Si j’avais écrit une connerie sur la page d’accueil de mon site, ça aurait été tout à fait normal que je sois responsable. Mais là, je le répète, ce n’est pas moi l’éditeur.



Tags : martinez | galichet |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.