Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Thierry Sauvage

Thierry Sauvage : “On défend l’élite”

Thierry Sauvage

Directeur général de l’OL, Thierry Sauvage explique pourquoi les droits télé sont indispensables pour son club.

Pourquoi avoir créé la FAP ?
Thierry Sauvage : Pour faire entendre la voix des grands clubs. On a donc profité du lancement de l’appel d’offres sur les droits télé pour mettre en place cette nouvelle structure et pouvoir peser sur les prochaines décisions.
Au détriment des petits clubs !
Pas du tout. Même si c’est vrai que certains ont peur de la démarche de l’Olympique lyonnais, car on est des précurseurs dans un certain nombre de domaines : introduction en Bourse, création de filiales pour décliner des produits dérivés, nouveau stade... Mais c’est l’avenir du foot ! On le voit avec tous les plus grands clubs européens : Barcelone, Real Madrid, Manchester United... Bref, on défend l’élite. A la différence d’un club comme Valenciennes, qui veut simplement exister en Ligue 1, alors que nous, on veut réussir au niveau européen.
Combien vous espérez pour les droits télé ?
Au moins 900 millions d’euros. C’est tout à fait possible, car on touche déjà au total 750 millions d’euros par an... On est donc optimiste. D’autant plus que Canal+ a besoin de l’exclusivité sur le meilleur de la L1. Sinon, ils perdront des abonnés. Leur discours sur l’audience des matchs qui aurait baissé, c’est de l’intox !
Mais les petits clubs veulent réduire l’écart des droits télé !
Ça n’a pas de sens. C’est logique que les plus forts touchent plus que les autres. Mais on ne veut pas changer la répartition actuelle des droits : 50 % de part fixe, 30 % lié au classement et 20 % pour les diffusions télé. Car si on passe à 900 millions par an, on aura mécaniquement plus d’argent si on termine en tête du classement et si on a plus de passages télé.
Mais il risque d’y avoir un championnat à deux vitesses !
Regardez les meilleurs championnats étrangers, la hiérarchie est claire. Ce sont toujours les mêmes qui sont champions : Arsenal, Chelsea ou Manchester United en Angleterre, le Milan AC, la Juventus Turin ou l’Inter Milan en Italie, le Real Madrid ou le Barça en Espagne... Bref, l’élite existe déjà. Sauf que le Real ou le Barça touchent 150 millions d’euros de droits télé, alors que l’OL a touché 47 millions d’euros en 2007. Bref, si on veut exister en Europe, il nous faut absolument plus d’argent.



Tags : ol | économie |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.