Lyon : le père met à la porte ses deux filles mineures

Lyon : le père met à la porte ses deux filles mineures

Lundi dernier, les forces de l'ordre sont intervenues au domicile d'un homme de 51 ans dans le 3e arrondissement de Lyon.

Il venait de mettre à la porte ses deux filles mineures, dont l'une obtenait par ailleurs 2 jours d'ITT. Les enfants avaient dénoncé des maltraitances liées à l'addiction à l'alcool de leur père, qui frapperait également sa femme. Le quinquagénaire a été présenté au parquet mercredi et a été laissé libre avec une convocation prochaine devant la justice.

24 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
ill63 le 17/08/2015 à 09:50

je suis atterré par certains commentaires!!! On n' a pas à connaitre les" tenants et les aboutissants" comme disent certains. Un père ne doit pas taper ni sa femme, ni ses enfants!!!! Point barre. C'est intolérable de lire que les enfants sont difficiles à notre époque à cause soit disant de Facebook. Ce n'est pas parce qu'un enfant est difficile qu'il faut le taper. Il n'y a aucune excuse à trouver à ce Monsieur : tout est de sa faute : on ne tape pas, c'est tout !!!!! et il faut arrêter de demander ce que faisait "madame". S'il elle se faisait taper, c'est une victime et elle faisait comme elle peut. Dans c'est cas là les femmes n'ont droit de rien faire et petit à petit elle s’affaiblisse psychologiquement!!! Qu'on arrête de dire aussi qu'on ne parle jamais des femmes qui tape leur enfants parce qu’on en parle dès qu'il y en a. (voir les affaires fiona, marina et autres!!
de toutes façons ni les hommes et ni les femmes ne doivent taper qui que ce soit!
encore une chose : j'ai lu dans un commentaire que les parents ne maltraitaient pas leur enfants et que c'était rare quand cela arrivait : on croit rêver!!!! Voir les chiffres de maltraitance.Il y a beaucoup d'enfants maltraités en france dans chaque ville il y a en tous les jours et dans n’importe quels milieux sociaux. Et personne ne protège ces enfants là§
Si on trouve qu'en enfant c'est difficile à élever on n'en fait pas . Qu'on ne se plaigne pas des enfants difficiles car de tout temps il y en a eu, ce n'est pas nouveau; Et quand les parents ont un minimum de pédagogie, les enfants deviennent des adultes responsables. On n' a pas à les élever comme des chiens histoire qu'ils soient bien obéissant§§§§

Signaler Répondre

avatar
le jugement parfait le 03/08/2015 à 08:57

alors si on se refere a cette dame qui as congeler ses 8 bebes et qui as pris 9 ans je diais en toute impartialite la peine seras de 30 HEURES DE PRISON FERMES ET qu il ne se plaint pas car tuer qu elqu un c est 30 ans au minimum et pour 8 bebes c est 9 ans la justice est toujours juste

Signaler Répondre

avatar
tati-tatoo le 02/08/2015 à 21:16
holter a écrit le 02/08/2015 à 11h30

Pour ma part, je pense qu'il faut avoir les tenants et les aboutissants. Monsieur est alcoolique et violent, mais Madame ??? Les enfants étaient maltraités...... et que fait Madame ????
Même si elle n'avait pas de travail et était dépendante financièrement, elle pouvait déposer auprès de SOS femmes battues ou autres associations. Elle aurait été prise en charge avec ses enfants et aurait été aidée pour obtenir ensuite un logement et des aides. Oui, il faut avoir le courage de partir, de tout laisser. Oui ce n'est pas normal car c'est encore "l'autre" qui s'en tire le mieux, mais ce n'est pas cher payé pour pouvoir vivre en paix et surtout protéger ses enfants !!!!
Et puis.... dans le même temps, déposer une plainte tandis qu'on est à l'abri, pour pouvoir récupérer ensuite au moins et pourquoi pas le logement ????
Mais pour ce faire, il faut LE VOULOIR, et ETRE EN ETAT DE METTRE LE PROJET EN PLACE. Maintenant, chose que l'on ignore, Madame buvait-elle avec Monsieur ???? et si c'est le cas, même si beaucoup de gens critiquent les services sociaux, il est clair que les enfants auraient été protégés dans une famille d'accueil ou une structure les mettant à l'abri et leur permettant une vie normale
Maintenant prison ???? il sortira peut être moins "alcoolique" mais drogué ??? et une cure .... OK à condition qu'il ne se précipite pas dans le premier bar pour commander un demi à la sortie !!!!
Donc pour moi : les enfants à l'abri d'abord. Et dans un accueil correspondant à ce qu'ils sont : famille d'accueil, foyer préparant l'autonomie pour les ados, foyer fermé si ados présentant des problèmes. L'important est de se dire qu'on a tout mis en place pour leur donner leur chance.

Ce n'est pas mon cas mais sais-tu combien de femmes battues ne trouvent pas la force de porter plainte ou de se défendre, ni de défendre leurs enfants s'ils sont eux aussi victimes de violence? Bien sur qu'il faudrait aller chercher de l'aide auprès des associations mais apparemment ce n'est pas si simple que l'on croit de faire le pas...

Signaler Répondre

avatar
paulette.aquilin le 02/08/2015 à 20:06

on ne parle que des hommes mais jamais des femmes pourtantilya na plus que des homme qui alcoolique es tape leur enfant j usqu au sang la on nen parle pas

Signaler Répondre

avatar
papi le 02/08/2015 à 17:40

hum les enfants de maintenant avec la facedu book ils sont devenu difficile a leurs controler

Signaler Répondre

avatar
holter le 02/08/2015 à 11:30

Pour ma part, je pense qu'il faut avoir les tenants et les aboutissants. Monsieur est alcoolique et violent, mais Madame ??? Les enfants étaient maltraités...... et que fait Madame ????
Même si elle n'avait pas de travail et était dépendante financièrement, elle pouvait déposer auprès de SOS femmes battues ou autres associations. Elle aurait été prise en charge avec ses enfants et aurait été aidée pour obtenir ensuite un logement et des aides. Oui, il faut avoir le courage de partir, de tout laisser. Oui ce n'est pas normal car c'est encore "l'autre" qui s'en tire le mieux, mais ce n'est pas cher payé pour pouvoir vivre en paix et surtout protéger ses enfants !!!!
Et puis.... dans le même temps, déposer une plainte tandis qu'on est à l'abri, pour pouvoir récupérer ensuite au moins et pourquoi pas le logement ????
Mais pour ce faire, il faut LE VOULOIR, et ETRE EN ETAT DE METTRE LE PROJET EN PLACE. Maintenant, chose que l'on ignore, Madame buvait-elle avec Monsieur ???? et si c'est le cas, même si beaucoup de gens critiquent les services sociaux, il est clair que les enfants auraient été protégés dans une famille d'accueil ou une structure les mettant à l'abri et leur permettant une vie normale
Maintenant prison ???? il sortira peut être moins "alcoolique" mais drogué ??? et une cure .... OK à condition qu'il ne se précipite pas dans le premier bar pour commander un demi à la sortie !!!!
Donc pour moi : les enfants à l'abri d'abord. Et dans un accueil correspondant à ce qu'ils sont : famille d'accueil, foyer préparant l'autonomie pour les ados, foyer fermé si ados présentant des problèmes. L'important est de se dire qu'on a tout mis en place pour leur donner leur chance.

Signaler Répondre

avatar
v_kitio@yahoo.fr le 02/08/2015 à 11:26

il faut passer par un psychiatre pour déterminer les raisons de la consommation abusive de l'alcool car il y a toujours une raison liée aux aux actes posés par les humains et je ne crois pas que la solution serait de l'éloigner de sa famille .

Signaler Répondre

avatar
Andrec le 02/08/2015 à 10:22

Bonjour ,
Pour pouvoir donner un avis , il faut avoir tous les détails des évènement qui ce sont déroulés . Malheureusement , les informations donner ne donne pas l'age du mineur , ni le pourquoi du comment , dans ses conditions il est difficile a des hommes de lois de ce prononcer encore plus a des profanes , pourtant , je voie mal un parent martyrisé son enfant , c'est vrai que cela existe , il y a malheureusement des exception a la règle ; mais je pense que les politiciens on un grand rôle a jouer , et surtout prendre en compte toutes les donner , et de faire attention a ne pas divisé les familles comme c'est souvent le cas, en enlevant les enfants a leurs parents pour les placés dans " des maisons d’accueils " , ou les gosses ce sente perdues . En bref , bien souvent tous ses fait sont dû a la pauvreté , a l'alcoolisme , la misère A QUI LA FAUTE.....?

Signaler Répondre

avatar
Kalii le 02/08/2015 à 09:51
Andrec a écrit le 02/08/2015 à 09h19

Il y a malheureusement des " ados " , qui profite un peu trop des lois mis en place par des gouvernement " insensé...? " , pour ne pas dire irresponsable . Quand un enfant commet un vol , lorsqu'il prend un transport en commun , sans billet , quand il agresse d'autres jeunes , quand il prend de la drogue , quand il rentre dans il rentre au domicile éméché , Bref quand des délits sont commis CE SONT LES PARENTS QUI SONT FAUTIF , des actions commise par leurs progénitures . Alors la question est " QUOI FAIRE " . Les parents n'ont plus droit a la parole , car pour une gifle donner a un enfant , on vous met a l'index , et un scandale éclate disant que vous êtes un parent qui martyrise votre enfant .

Tout à fait d'accord; a force de répéter aux enfants qu'ils ont tous les droits et de considérer les parents, pères en particulier, comme des criminels, on finit par perdre la raison avec toutes ces histoires qui font perdre du temps et de l'argent aux services de police, de justice et autres.

Signaler Répondre

avatar
Andrec le 02/08/2015 à 09:19

Il y a malheureusement des " ados " , qui profite un peu trop des lois mis en place par des gouvernement " insensé...? " , pour ne pas dire irresponsable . Quand un enfant commet un vol , lorsqu'il prend un transport en commun , sans billet , quand il agresse d'autres jeunes , quand il prend de la drogue , quand il rentre dans il rentre au domicile éméché , Bref quand des délits sont commis CE SONT LES PARENTS QUI SONT FAUTIF , des actions commise par leurs progénitures . Alors la question est " QUOI FAIRE " . Les parents n'ont plus droit a la parole , car pour une gifle donner a un enfant , on vous met a l'index , et un scandale éclate disant que vous êtes un parent qui martyrise votre enfant .

Signaler Répondre

avatar
Kalii le 02/08/2015 à 06:56

Mon Dieu, quelle affaire! L'histoire ne dit pas si les mineures en question on 4ans ou 17ans! Il faudrait rester un peu critique avec toutes ces histoires où les "mineurs" sont systématiquement victimisés et où les adultes, hommes en particulier, sont systématiquement considérés comme des monstres!

Signaler Répondre

avatar
nordean le 02/08/2015 à 01:54

vous m'ecusez mais maintenant c'est la cassure aucune reparation pour cette famille .vous voulez nous montrer que vous vivez une vie agréable

Signaler Répondre

avatar
Pastore le 02/08/2015 à 00:49

Renseignez vous exactement ce qui s'est réellement passé.Souvent on se fit des "on dit".
Pour un rien je crois que un père peut pas mettre sa famille en déroute et mettre ses enfants de surcroît mineures à la rue.Cherchez la cause et la raison.

Signaler Répondre

avatar
Mansour le 01/08/2015 à 21:41

La france est un état de droit et soyez sur que justice sera rendue.

Signaler Répondre

avatar
gillesbb le 01/08/2015 à 21:33
Abcd a écrit le 30/07/2015 à 11h31

"Le quinquagénaire a été laissé libre". J'espère quand même que toutes les dispositions ont été prises pour qu'il arrête de gâcher la vie de son entourage. La prison n'est sans doute pas la meilleur des solutions, mais l'enfermement dans un établissement médical pour une sévère cure de désintoxication est sans doute souhaitable...

exact , seul des soins et une aide psychologique peuvent l'aider et sa famille aussi.Mais faut aussi chercher la raison de pkoi il boit, ça pourrait être aussi du au contexte familial.
En tout cas faut les aider.

Et parler de prison ou d'enfermement dans ce cas là est sur dimensionné, si dans ce cas on enferme un gars de celui qui vole avec violence?

Signaler Répondre

avatar
jango le 01/08/2015 à 21:26

cet homme n'a pas tous ses esprits.Il est bon pour la psy.

Signaler Répondre

avatar
laurane le 01/08/2015 à 21:17

bonjour

moi pour des menace sur une personne qui a détruit m as vie familiale professionnelle j ai eu 3 mois de prison et 2 mois HP .
alors excuser moi mes la justice et faite pour les pourriture mon père en ayant martyriser ces enfant psychologiquement pendant des année Pasques c était une pourriture qui fouter sur la figure de sa femme a coup de poing et quand il prenait le fusil et il le collet sur sa femme j avais 4 ans et je m en souvient et bien ces gens la ces des pourriture et on les prend pour des gens bien j appelle sa des sans couille et la justice va emmerder des personne je suis écœurer mes j espère sincèrement qu' un jour j aurai le courages de tuée la personne qui m as envoyer en prison je le pense et je le ferai sans rien regretter et avec toute m as tète au moins la justice sera faite car des gens comme ca serons jamais punis et ca je peu pas le supporter

Signaler Répondre

avatar
Nicho le 01/08/2015 à 20:45

Il va rentrer et défoncer de nouveau sa femme et ses 2 filles jusqu'à la prochaine convocation. Au top la justice française.

Signaler Répondre

avatar
caline le 01/08/2015 à 20:14

pas le seul hélas ,, les gosses sont pris en charge en France a 100% par ASE

Signaler Répondre

avatar
tataio le 01/08/2015 à 20:00

Quand les parents boivent : les enfants trinquent !!!!

Signaler Répondre

avatar
barbie le 01/08/2015 à 19:33

dommage ou est la justice

Signaler Répondre

avatar
Marienet le 01/08/2015 à 19:31

Il a été libre ? Bichette il peut reprendre ses habitudes sans soucis comme d'habitude.... Il ne devrait plus avoir le droit de rentrer chez sa femme et ses filles .... Combien de femmes sont obligés de partir et de se débrouiller....

Signaler Répondre

avatar
MZU le 01/08/2015 à 18:57

la police fait son travail. la justice le défait

Signaler Répondre

avatar
Abcd le 30/07/2015 à 11:31

"Le quinquagénaire a été laissé libre". J'espère quand même que toutes les dispositions ont été prises pour qu'il arrête de gâcher la vie de son entourage. La prison n'est sans doute pas la meilleur des solutions, mais l'enfermement dans un établissement médical pour une sévère cure de désintoxication est sans doute souhaitable...

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.