Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Lyon deviendra la capitale de la future région Auvergne Rhône-Alpes -LyonMag.com

Quel visage pour la super région Auvergne Rhône-Alpes ?

Lyon deviendra la capitale de la future région Auvergne Rhône-Alpes -LyonMag.com

Alors que le Conseil des Ministres a annoncé ce vendredi ses premières décisions concernant la fusion des régions, Michel Delpuech, préfet préfigurateur pour la fusion des régions, a dévoilé les orientations retenues pour la région Auvergne Rhône-Alpes.

On apprend ainsi que les directions régionales de l’État s’organiseront en interne sur les deux sites de Lyon et Clermont-Ferrand, et répartiront leurs missions en fonction des spécificités des territoires. "De manière à prendre en compte la place importante de l’agriculture en Auvergne, le gouvernement a choisi de localiser le siège de la direction régionale de l’agriculture de l’alimentation et de la forêt (DRAAF) à Clermont-Ferrand. Les sièges des autres directions régionales seront à Lyon", explique le communiqué.

Plus globalement, la réorganisation de l’État en Auvergne et Rhône-Alpes concerne 12 800 agents dans les services régionaux et départementaux, dont 3 400 en Auvergne et 9 400 en Rhône-Alpes.
Le niveau départemental sera renforcé afin de consolider le socle de l’organisation de l’État sous l’autorité directe des préfets de département. Un travail est actuellement mené entre les services pour mieux répartir les missions entre les niveaux régionaux et départementaux dès 2016 au bénéfice d’une plus grande proximité avec les citoyens et les acteurs politiques et économiques. Les effectifs du niveau départemental seront préservés grâce aux gains issus de la fusion au niveau régional.
Huit directeurs régionaux préfigurateurs ont par ailleurs été désignés pour piloter cette réforme territoriale pour chaque nouvelle grande direction. Cela concerne la DRAAF, la DRAC, la DREAL, la DIRECCTE, ou encore l’INSEE et l’ARS. Ces directeurs seront "chargés de définir et conduire les grandes étapes de mise en place de la nouvelle organisation du 1er janvier 2016 à fin 2018 ainsi que d’accompagner les agents publics dans la réforme", précise le communiqué.
En ce qui concerne l’éducation, c’est François Moulin-Civil, rectrice de l’académie de Lyon, qui va assurer les fonctions de rectrice académique préfiguratrice.

Lorsque les régions Auvergne et Rhône-Alpes auront fusionné, elles regrouperont 7,8 millions d’habitants. Avec 11,4 % du PIB national, Auvergne-Rhône-Alpes deviendra la 2ème région française pour la démographie et l’emploi après l’Ile-de-France. Pour rappel, la ville de Lyon a été désignée chef-lieu provisoire de la future grande région.


Commentaires 6

Déposé le 01/08/2015 à 22h37   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par Abcd Citer

@Glandu: je persiste, la plupart des personnes qui critiquent la fonction publique ne sont pas très bien informés et vous en êtes un très bon exemple. Vous avez le droit de souhaiter un État avec moins de fonctionnaires, mais pas celui de sortir du chapeau des chiffres absurdes pour vous justifier. Quelques faits : -L'immense majorité des fonctionnaires travaille 37,5h par semaine - pour les congés, c'est cinq semaines de congés payés, pas une de plus. - les RTT, c'est entre 0 et 25 en fonction des ministères et des postes occupés. Ca paraît peut être trop mais c'est la stricte application de la réglementation ARTT, qui s'applique au privé comme au public. Quant à votre majoration hivernale, elle semble être sortie tout droit de votre imagination!

Déposé le 01/08/2015 à 16h59  
Par glandu Citer

Abcd a écrit le 01/08/2015 à 10h17

"Réforme bidon", les services régionaux et départementaux de l'État ont connu des baisses d'effectifs de 3 à 5 % par an depuis maintenant 5 ans. Vous connaissez beaucoup d'entreprises privées qui ont connu de telles baisses d'effectifs sans réduire leur activité? En réalité, et malgré tout ce que peux dire les commentateurs de Lyon Mag qui ne semblent pas très bien informés, l'État et ses agents ont fait beaucoup d'efforts, alors que leurs rémunérations sont pourtant bloquées depuis 2010.

Vous travaillez 32 heures payées 35, vous disposez de jours de RTT à foison, de congés annuels de 7 semaines avec les majos hiver ,réduisons tout cela aux normes du privé, supprimons les doublons et on fait un bon - 30%. Bonne réflexion.

Déposé le 01/08/2015 à 16h10  
Par c ca Citer

Abcd a écrit le 01/08/2015 à 10h17

"Réforme bidon", les services régionaux et départementaux de l'État ont connu des baisses d'effectifs de 3 à 5 % par an depuis maintenant 5 ans. Vous connaissez beaucoup d'entreprises privées qui ont connu de telles baisses d'effectifs sans réduire leur activité? En réalité, et malgré tout ce que peux dire les commentateurs de Lyon Mag qui ne semblent pas très bien informés, l'État et ses agents ont fait beaucoup d'efforts, alors que leurs rémunérations sont pourtant bloquées depuis 2010.

Mon Lycée va recruter un 5e agent ce mois-ci pour entretenir les gazons, à mon époque il y'a 15 ans, ils étaient 2...

Déposé le 01/08/2015 à 10h17   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par Abcd Citer

"Réforme bidon", les services régionaux et départementaux de l'État ont connu des baisses d'effectifs de 3 à 5 % par an depuis maintenant 5 ans. Vous connaissez beaucoup d'entreprises privées qui ont connu de telles baisses d'effectifs sans réduire leur activité? En réalité, et malgré tout ce que peux dire les commentateurs de Lyon Mag qui ne semblent pas très bien informés, l'État et ses agents ont fait beaucoup d'efforts, alors que leurs rémunérations sont pourtant bloquées depuis 2010.

Déposé le 01/08/2015 à 00h35   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par Réforme bidon Citer

Tous ces fonctionnaires pour faire quoi ? Toutes les entreprises ont rationalisés leur effectif sauf l'état qui continue à embaucher.... Cherchez l'erreur !

Déposé le 31/07/2015 à 19h52  
Par POPO75 Citer

Clermont-Ferrand se récupère la DRAAF et Lyon le reste. Merci à Lyon pour le cadeau ... !! Au cas où les Lyonnais ne sauraient pas, à Clermont-Ferrand on ne fait pas que moudre le grain et traire les vaches !!!

Si encore ce rapprochement apportait un gain de compétitivité à l'Auvergne pour son industrie pas uniquement automobile mais aussi aéronautique (méconnue mais ô combien nécessaire avec des PME de 1er ordre pour AIRBUS, SAFRAN, etc...sans lesquelles pas d'A350)...je comprendrais...mais on sait depuis des années ce qu'a apporté la centralisation à ce pays !!!

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.