Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Claudio Beauvue, le buteur providentiel - LyonMag

Face à Guingamp, l’OL a enfin lancé sa saison (1-0) - VIDEO

Claudio Beauvue, le buteur providentiel - LyonMag

Ce samedi soir, l’Olympique Lyonnais affrontait Guingamp à l’occasion de la 2e journée de Ligue 1.

Une semaine après son match nul et vierge à Gerland face à Lorient, l’équipe d’Hubert Fournier avait à coeur de ne pas ternir sa réputation de dauphin en titre.
Renforcés par la titularisation de Mathieu Valbuena dans un trident inédit aux côtés de Nabil Fekir et d’Alexandre Lacazette, les Lyonnais n’ont pourtant pas marqué les esprits en premier.

Ce sont donc les Bretons qui obligeront Anthony Lopes à sortir deux parades consécutives à la 14e minute, dont une déviant le ballon sur le poteau. La défense lyonnaise avait bien du mal à s’organiser, Jérémy Morel et Rafael manquant encore d’automatismes. Incapable d’apporter le danger dans la surface adverse, l’OL s’exposait aux contres notamment menés par un Nicolas Benezet de feu.

Après une première mi-temps laborieuse et approximative, Lyon revenait des vestiaires avec de meilleures intentions. Pour répondre à ces offensives retrouvées, Guingamp multipliait les fautes parfois spectaculaires.

A la 55e minute, Jérémy Morel était à deux doigts d’ouvrir le score sur un centre involontaire transformé en tir par l’ancien Marseillais mais le portier breton ne laissait rien passer. En attaque, Alexandre Lacazette, diminué par une blessure au dos, semblait s’impatienter. Le buteur star de l’équipe touchait très peu de ballons et surtout, comme face à Lorient, les perdait tous.

A la 62e minute, Lacazette sortait justement au profit de l’enfant du pays Claudio Beauvue, ovationné par le Roudourou, et qui manquait d’un rien de marquer son premier but avec l’OL en reprenant le coup-franc qui suivait.
Un quart d’heure plus tard, c’est finalement ce même Beauvue qui ouvrait le score en reprenant de la tête un dégagement hasardeux de la défense dans la surface guingampaise. Comme promis, l’attaquant ne fêtait pas son but, par respect pour ses anciens supporters.
Si cette tête ne résultait pas d’une combinaison de passes ou d’un coup de pied arrêté sagement frappé, elle permettait d’offrir un peu d’air à l’OL mais aussi à Claudio Beauvue qui commençait peut-être à cogiter.

Une dernière frayeur en fin de match pour Lyon avec un sauvetage d’Anthony Lopes devant Jimmy Briand et Milan Bisevac sauvait ensuite sur sa ligne avant que l’arbitre n’entérine la victoire 1-0 des coéquipiers de Maxime Gonalons. Prochaine étape : confirmer et monter en puissance samedi prochain lors de la réception de Rennes à Gerland (17h).



Tags : ol | olympique lyonnais |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.