1,2 tonne de cannabis saisie : un des mis en cause remis en liberté ?

1,2 tonne de cannabis saisie : un des mis en cause remis en liberté ?
LyonMag

Le 13 août dernier, les policiers de la PJ de Lyon mettaient la main sur
1,2 tonne de cannabis. L’avocat de l’un des mis en cause conteste aujourd'hui
l’incarcération de son client.

Dans la léthargie estivale, les enquêteurs de la BRI de Lyon (l’antigang) épaulés par leurs collègues de l’antenne PJ de Grenoble ont réalisé l’une des meilleures prises de l’année : 1,2 tonne de résine de cannabis saisie dans un semi-remorque  sur la commune d’Alba-la-Romaine en Ardèche.
 
La drogue, conditionnée en ballots, était dissimulée par une fausse cloison. Deux hommes ont été interpellés dans ce dossier avant d’être mis en examen puis placés en détention. Les individus sont défavorablement connus des services de police comme le dit la formule consacrée. Ils bénéficiaient d’ailleurs d’un sursis avec mise à l’épreuve qui a, du coup, volé en éclat avec leur interpellation.

Mais la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Lyon est appelée à se prononcer sur la légalité de l’incarcération de l’un des deux trafiquants présumés.
 
Me Raphaël Chiche, l’avocat de l’un d’eux, a en effet soulevé ce mardi la nullité du placement en détention de son client, Neji B., dont l’avocat qu’il s’était choisi (Me Chiche en l’occurrence) n’avait pas été convoqué lors du débat devant le juge des libertés et de la détention (JLD) qui décide de l’incarcération (ou pas) des prévenus.
 
Lors de l’audience, le JLD avait néanmoins fait appel à l’avocat de permanence pour assister le trafiquant présumé alors que ce dernier avait auparavant sollicité un délai pour préparer au mieux sa défense avec son avocat.
"Pourquoi solliciter un délai pour finalement avoir recours à un avocat commis d’office qui n’a pas eu accès au dossier et qui ne connaît rien de la procédure ? Est-ce que les juges peuvent, pour garantir et préserver la sécurité d’une procédure, passer outre le choix d’un avocat par le mis en examen ?", a plaidé Me Chiche.

Délibéré attendu ce jeudi.

8 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
dobergirl le 11/09/2015 à 18:21

normale ! c sa conso perso ! ou est le soucis !

Signaler Répondre

avatar
jules le 11/09/2015 à 18:07

la procedure c est une protection contre les abus,,, c est aux magistrat de connaitre son boulot et d eviter les erreurs... on ne peut pas legiferer au coup par coup.. sinon ou vas ton?...

Signaler Répondre

avatar
N'imp le 09/09/2015 à 09:46
Abcd a écrit le 08/09/2015 à 22h58

Encore un petit avocat qui ne fait pas honneur à sa profession. Et dire que leur salaire moyen dépasse les 6000€ net par mois... Les fonctionnaires sont souvent critiqués sur ces forum, mais les avocats constituent une catégorie de personne qui se font clairement de l'argent sur le dos des français, et parfois en totale contradiction avec l'intérêt général ou même l'idée de justice. L'abus de procédure pour vice de forme devrait être plus clairement critiqué par leur ordre professionnel.

Les avocats se font en moyenne 6000€ par mois ? Brut alors. Et comme ils sont libéraux vous pouvez enlever la moitié voir un peu plus. Et il serait plus intéressant d'avoir le salaire médian.

C'est fini le temps des avocats riches, comme toutes ces professions, le marché est submergé d'avocats et leurs tarifs baissent en conséquence.

Signaler Répondre

avatar
Jeansais le 09/09/2015 à 09:26

Il existe 2 systèmes de défense:
la contestation des faits ou des circonstances
ou quand on est coupable mais qu'on a du fric sur la procédure avec un bon avocat...
CQFD

Signaler Répondre

avatar
ehui le 09/09/2015 à 09:10
Abcd a écrit le 08/09/2015 à 22h58

Encore un petit avocat qui ne fait pas honneur à sa profession. Et dire que leur salaire moyen dépasse les 6000€ net par mois... Les fonctionnaires sont souvent critiqués sur ces forum, mais les avocats constituent une catégorie de personne qui se font clairement de l'argent sur le dos des français, et parfois en totale contradiction avec l'intérêt général ou même l'idée de justice. L'abus de procédure pour vice de forme devrait être plus clairement critiqué par leur ordre professionnel.

en l'occurrence rien a voir avec les avocats mais une bête erreur de procédure qui semblait largement évitable.

Pour les grincheux de tout bord je rappelle que la procédure est LA garantie contre l'arbitraire.

Signaler Répondre

avatar
Abcd le 08/09/2015 à 22:58

Encore un petit avocat qui ne fait pas honneur à sa profession. Et dire que leur salaire moyen dépasse les 6000€ net par mois... Les fonctionnaires sont souvent critiqués sur ces forum, mais les avocats constituent une catégorie de personne qui se font clairement de l'argent sur le dos des français, et parfois en totale contradiction avec l'intérêt général ou même l'idée de justice. L'abus de procédure pour vice de forme devrait être plus clairement critiqué par leur ordre professionnel.

Signaler Répondre

avatar
Mafalda le 08/09/2015 à 21:02

a ne tourne pas rond....

Signaler Répondre

avatar
justice? le 08/09/2015 à 20:00

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.